Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo assure que le FPI sera "réunifié"

Simone Gbagbo

Acquitté mardi par la Cour pénale internationale (CPI), l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo va travailler à "réunifier" son parti le Front populaire ivoirien (FPI), en crise, a assuré son épouse Simone Gbagbo.

Simone Gbagbo croit en la réunification du parti de Laurent Gbagbo

"Le FPI va aussi être réunifié par celui qui a fondé le parti (…) le FPI est une famille qui doit laver son linge sale à l’intérieur", a déclaré l’ex-première Dame, à son domicile, face à la presse, quelques instants après la décision de la CPI.

Entourée de nombreux proches et responsables du FPI, dans une ambiance festive, Mme Gbagbo a laissé éclater sa "joie". Selon elle, son époux “est l’instrument de la réconciliation’’ en Côte d’Ivoire.

"Depuis le début, nous disons que la réconciliation ne peut pas se faire sans Gbagbo (…) qu’il rentre chez lui et qu’il la réalise avec le reste du peuple", a-t-elle poursuivi.

Depuis quelques années, deux camps rivaux s'affrontent pour la direction du parti et pour déterminer la stratégie à adopter face au pouvoir en place.

Alors qu'Affi N'Guessan est reconnu officiellement comme le président du parti, ses opposants dénoncent "ses accointances" avec le pouvoir et sa "trahison".

Le 04 août, ils ont élu Laurent Gbagbo à la tête de la faction dissidente.

Mi novembre, le président du Front populaire ivoirien Laurent Gbagbo, détenu à la Haye, où il était jugé depuis sept ans pour "crime contre l’humanité", aavait décidé d’assurer "pleinement la direction du parti, après le décès d’Abou Drahamane Sangaré, qui en assurait l’intérim, dans un communiqué.