Burkina: 5 morts dans un "affrontement" à Orodara

Un affrontement entre policiers et populations fait des morts au Burkina

Un "affrontement" entre "des jeunes" et la police a fait cinq morts et huit blessés dans la nuit du vendredi à Orodora, dans la province du Kénédougou (région des Hauts-Bassins) au Burkina Faso, après que l’agresseur d’un habitant s’est réfugié au sein du commissariat central, selon un bilan provisoire du ministère de la Sécurité.

Un affrontement entre policiers et populations fait des morts au Burkina

"Dans la nuit du vendredi, un affrontement a opposé des jeunes de Orodara (…) à la police. Le bilan provisoire relevé est de cinq décès et huit blessés du côté des jeunes", a indiqué le ministère, expliquant que ces heurts ont eu lieu "suite à la fusillade mortelle (dans la matinée) d’un jeune dont l’agresseur s’était ensuite réfugié au commissariat central de Police" de cette localité.

"Malgré tous les appels à la retenue des autorités et des personnes ressources de la localité, des jeunes (plus d’une centaine) se sont réorganisés pour attaquer le commissariat dans la nuit", quelques heures après un "mouvement d’humeur" qui a "occasionné le saccage du commissariat et des "échauffourées avec la police", poursuit la note.

Le ministère de la Sécurité a assuré que "des renforts de la gendarmerie et de la Police ont été déployés à Orodara où le calme est revenu" et invité "en particulier les jeunes à renoncer à l’incivisme, à la défiance de la loi et de l’autorité de l’Etat", tout en soulignant que des "dispositions sont prises afin de faire la lumière et situer les responsabilités sur cette situation déplorable".