Côte d’Ivoire: "Ce serait une grave erreur" pour Ouattara de vouloir faire un 3e mandat (Brahima Soro)

Brahima Soro
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 24 janvier 2019 à 06:00 | mis à jour le 24 janvier 2019 à 06:00

Le président de l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI, ex-mouvance présidentielle) Brahima Soro a estimé mercredi que "ce serait une grave erreur" pour le chef de l’Etat Alassane Ouattara, dont le deuxième mandat s’achève en 2020, de vouloir faire un troisième mandat.

Brahima Soro critique la mise en place du parti unifié

"Nous n’avons pas les moyens de l’empêcher" mais "ce serait une grave erreur" et "il appartiendra aux électeurs de prendre leur responsabilité", a indiqué M.Soro.

Des médias ont fait état d’une probable candidature de M. Ouattara en 2020 alors que le chef de l’Etat n’a pas encore annoncé sa "décision définitive" sur le sujet.

Le président de l’UPCI a par ailleurs critiqué la mise en place du parti unifié, le Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et paix (RHDP), le futur parti unique de la coalition au pouvoir dont le congrès constitutif est prévu le 26 janvier.

Selon lui, "tout indique qu’on va vers la création d’une organisation hybride", souhaitant "bon vent à ceux qui ont voulu aller à la soupe".

Brahima Soro, dont le parti a été le premier à dire "non" au parti unifié, a évoqué la nécessité pour les partis de l’opposition de "faire front" contre le pouvoir, car "les fondamentaux de la démocratie sont en danger".



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Eudoxie Yao quitte Paris et rentre en catimini à Abidjan