Burkina: Quatre employés de la Croix-Rouge "injoignables" depuis samedi

Des employés de la Croix-rouge

Quatre employés de la Croix-Rouge burkinabè, partis de Kaya (province du Sanmatenga, région du Centre-nord) pour une mission humanitaire à Djibo (province du Soum, région du Sahel) sont "injoignables" depuis samedi, a annoncé dimanche l’institution humanitaire, dans un communiqué.

Des employés de la Croix-rouge Burkinabè introuvables

"Une équipe de quatre personnes de la Croix-Rouge burkinabè, partie de Kaya pour une mission humanitaire à Djibo, est restée injoignable depuis la matinée du samedi 02 février, quelques heures après son départ de Kaya", peut-on lire dans la note.

Rappelant son rôle qui est de "sauver des vies en temps de paix comme dans des situations d’urgence, en toute neutralité et impartialité", la Croix-Rouge a souhaité "la collaboration de toutes les parties", pour que "ses employés puissent retrouver leurs familles et leurs collègues".

Depuis le 31 décembre 2018, l'état d'urgence a été décrété dans 14 provinces réparties dans les régions du Sahel, de l’Est, de la Boucle du Mouhoun, du Centre-est, du Nord, afin d’"assurer avec sérénité et efficacité la lutte contre le terrorisme" auquel le Burkina fait face depuis trois ans.

Le 26 janvier, deux travailleurs d'une autre ONG humanitaire ont été enlevés et l'ambulance qu'ils conduisaient également emportés par leurs ravisseurs. Ces deux employés avaient été retrouvés dans la province du Soum, cinq jours après leur disparition.

La région de l'est est en proie depuis plusieurs années à des attaques terroristes et autres enlèvements de burkinabè et d'occidentaux, souvent suivis d'exécution sommaire.