Enseignement ivoirien, le gouvernement appelle les syndicats grévistes "à la raison" (Sidi Touré)

Sidi Touré, porte-parole du gouvernement ivoirien
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 06 février 2019 à 20:25 | mis à jour le 06 février 2019 à 20:25

Le gouvernement ivoirien dénonçant "des excès" de grèves dans le secteur de l’éducation, a appelé mercredi les différents syndicats "à la raison", a dit le porte-parole du gouvernement, Sidi Touré, après un conseil des ministres.

Sidi Touré dénonce des excès de grève dans le système éducatif ivoirien

"Le droit de grève demeure un droit garanti en Côte d’Ivoire, cependant il faut juste observer quelques excès dans l’application de ses grèves. C’est l’endroit de lancer un appel à la responsabilité et à l’attention de tous les syndicats (…) l’appel à la raison", a affirmé M. Touré.

Vendredi, la Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC) avait annoncé une grève nationale d’un an, à partir de lundi dans les universités ivoiriennes. La décision fait suite à la sanction de huit enseignants syndicalistes par le conseil de de discipline de l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody.

Selon M. Touré, "du côté de l’Etat, nous avons respecté tous les termes de notre engagement dans le cadre de (la convention) qui visait à apaiser le climat social pour une certaine durée, mais force est de constater que certains syndicats ne (le) respectent pas".

Ces dernières années, les grèves sont récurrentes en Côte d’Ivoire surtout dans le secteur de l’éducation.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Dj Arafat: Le medecin de la clinique explique tout sur sa mort
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Décès d' Arafat : Le député Lobognon Alain accuse
03