Burkina: Kaboré procède à des nominations au sein de l'armée

Kaboré apporte un changement dans le rang de l'armée
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 07 février 2019 à 16:55 | mis à jour le 07 février 2019 à 23:45

Le président burkinabè Roch Kaboré a procédé jeudi à plusieurs nominations à la tête de certaines unités de l’armée, qui fait face à des attaques récurrentes.

Kaboré apporte un changement dans le rang de l'armée

Dans un communiqué lu à la télévision nationale, M. Kaboré a nommé de nouveaux responsables au sein de l’armée.

Ainsi, le Colonel Gilles Bationo a été promu chef d’état-major de l’Armée de Terre. Il était jusque-là, le commandant de la première région militaire.

Le Colonel-major Oumarou Sawadogo, président de l’Union sportive des forces armées (USFA) a été nommé au poste de commandant du groupement central des armées.

Roch Kaboré a également nommé de nouveaux responsables à la tête des trois régions militaires.

Ainsi, le colonel Yves Ouedraogo devient le nouveau commandant de la 1ère région militaire en remplacement du Colonel Gilles Bationo.

Le colonel Adam Néré a été promu au poste de commandant de la 2e région militaire et le colonel Moussa Diallo, à la 3e région militaire.


Des sous-chefs et chefs de division à l’état-major général des armées ont été également nommés.

Depuis le 31 décembre 2018, l'état d'urgence a été décrété dans 14 provinces réparties dans les régions du Sahel, de l’Est, de la Boucle du Mouhoun, du Centre-est, du Nord, afin d’"assurer avec sérénité et efficacité la lutte contre le terrorisme" auquel le Burkina fait face depuis trois ans.