Burkina: Diendéré avait sollicité un hélico pour une "mission à la frontière" ivoirienne

Le général Gilbert Diendéré
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 14 février 2019 à 16:37 | mis à jour le 14 février 2019 à 16:37

Le général Gilbert Diendéré, principal accusé au procès du putsch manqué du 16 septembre 2015 au Burkina, a sollicite un hélicoptère pour une "mission à la frontière" ivoirienne, a confirmé mercredi un colonel de l’armée de l’air, Aimé Gouba, à la barre.

Diendéré effectué des missions avant le putsch manqué

Le colonel Gouba a expliqué avoir été contacté le 18 septembre 2015 par le général Diendéré qui sollicitait un hélicoptère pour une mission à la frontière ivoirienne.

La mission validée par le chef d’état-major de l’armée de l’air Kounsaouma Palenfo, consistait à récupérer du matériel du maintien d’ordre notamment des grenades à la frontière ivoirienne.

Le témoignage du colonel Gouba est "exact", a admis l’ancien chef du Régiment de sécurité présidentielle (RSP), l’unité d’élite de l’armée, ajoutant que l’ex-chef d’état-major général des armées Pingrenoma Zagré et Kounsaouma Palenfo ont "pris acte" de sa demande pour qu'il "puisse effectuer la


Les avocats du général Gilbert Diendéré, principal accusé au procès du putsch manqué du 16 septembre 2015 au Burkina, ont évoqué mardi 12 février, des contradictions dans le témoignage de l’ex-président de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), Mathurin Bako, estimant que sa déposition "ne permet en rien de contribuer à la manifestation de la vérité".