Côte d'Ivoire : L'ex-international Didier Drogba revient pour la CAN 2023

Didier Drogba au lancement des travaux du Stade de San Pedro

Didier Drogba a décidé d'apporter son soutien aux autorités ivoiriennes pour l'organisation de la CAN 2023. L'ancien capitaine des Eléphants était donc à San Pedro, ce week-end, pour le lancement des travaux du stade de cette ville portuaire.

Le soutien de Didier Drogba pour la CAN 2023

La Côte d'Ivoire s'est finalement résignée à organiser la CAN 2023 après s'être vue recalée pour celle de 2021. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad, avait rencontré le président Alassane Ouattara, le 29 janvier dernier, afin d'accorder leurs violons sur ce glissement de date. Ainsi, après avoir finalement trouvé un accord pour l'organisation de la CAN 2023, les autorités ivoiriennes se sont remises au travail.

Lambert Feh Kessé, Président du Comité d'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations (COCAN) s'active donc pour la construction des stades sur les différents sites retenus. C'est dans cet élan que le ministre des Sports, Danho Paulin Claude, était à San Pedro, ce week-end, en compagnie des membres du COCAN, pour le lancement des travaux de la construction du stade de cette ville du sud-ouest ivoirien.

Au nombre des invités de marque pour cette cérémonie, il y a l'ancien international Didier Drogba. Le meilleur buteur des Eléphants de tous les temps est donc revenu au bercail pour apporter son onction aux préparatifs de cette compétition afin que la Côte d'Ivoire soit au rendez-vous à l'échéance.

Loin d'être fortuite, cette implication de la légende du football africain dans la construction des infrastructures sportives en Côte d'Ivoire dénote de l'intérêt qu'il a de voir son pays émerger sur le plan sportif. En dépit de sa retraite en tant que footballeur professionnel, Drogba Didier reste très actif aussi bien en Côte d'Ivoire qu'à l'international.

Le Stade de San Pedro sera bâti sur une superficie de 18 hectares pour une capacité de 20 000 places. Des hôtels et autres infrastructures routières seront également bâtis. L'aéroport de la ville recevra à son tour son coup de pioche pour sa rénovation.