Côte d’Ivoire: "Il peut avoir des divergences" au RHDP, mais "il ne faut pas se renier" (Adjoumani)

Adjoumani Kobenan Kouassi
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 23 mars 2019 à 20:25 | mis à jour le 24 mars 2019 à 01:20

Le fondateur du mouvement "sur les traces d’Houphouët-Boigny", Adjoumani Kouassi Kobenan, a appelé samedi à Bouaké (centre, ex-fief de la rébellion armée), sa formation politique, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) à ne pas "renier" le parti unifié (RHDP), dont il était membre avant qu’il ne se mue en une faction, à une cérémonie.

Adjoumani favorable à une réconciliation entre Ouattara et Bédié

"Le président Houphouët-Boigny nous a laissé un héritage de paix. Il peut avoir des divergences (mais), il ne faut pas se renier", a dit Adjoumani, à un meeting de son mouvement, en présence de plusieurs ministres du gouvernement, venus le soutenir.

Pour lui, le président du Rassemblements des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Alassane Ouattara et celui du PDCI, Henri Konan Bédié doivent "se mettre ensemble" en vue de "préserver" la paix en Côte d’Ivoire, ajoutant que "l’arme secrète pour régler les conflits est le dialogue".

L’année dernière, le PDCI avait refusé d’adhérer au RHDP, version parti unifié, demandant à son ancien allié (RDR), une alternance en 2020.

Pour le ministre des Ressources Animales, le chef de l’Eta, Alassane Ouattara "veut remettre ensemble les héritiers politiques" du président Félix Houphouët-Boigny, avec la mise en place du RHDP.