Le FMI salue les perspectives économiques ivoiriennes

FMI
Par Donald Ngoran
Publié le 27 mars 2019 à 08:32 | mis à jour le 27 mars 2019 à 08:51

Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) conduite par Céline Allard, chef de division au FMl, est en mission en Côte d’Ivoire, dans le cadre de la 5e revue du programme économique et financier triennal de la Côte d’Ivoire.

Le FMI félicite la Côte d'Ivoire pour les progrès economiques realisés

"Les perspectives de l’économie ivoirienne à moyen terme sont favorables", a estimé Céline Allard, dans un entretien avec le chef de l’Etat Alassane Ouattara au palais présidentiel au Plateau (quartier des affaires), ajoutant que "l’activité économique devrait rester soutenue en 2019, accompagnée d’une croissance économique robuste".

Céline Allard a révélé la conclusion d'un accord entre la mission du FMI et les autorités ivoiriennes au terme des discussions et a salué les performances économiques de la Côte d'Ivoire dont la croissance est restée forte en 2018, avec une inflation de 0,4 % en dessous des 3 % de la norme UEMOA et un progrès à un rythme soutenu de 11,3 % du crédit à l’économie.

Céline Allard a également félicité la Côte d’Ivoire pour la bonne exécution de son Programme économique et financier en 2018 et souligné que tous les critères de convergence ainsi que tous les repères indicatifs, à l’exception d’un seul, ont été respectés à fin décembre 2018.

Mme Allard a, en outre, relevé les progrès réalisés par le gouvernement ivoirien dans la priorisation des nouveaux projets d’investissement et des dépenses sociales, affirmant que cette performance devrait contribuer à maintenir l’espace budgétaire nécessaire au financement du Programme national de développement (PND) 2016 - 2020 de la Côte d’Ivoire.

Poursuivant, la représentante du FMI a indiqué que son équipe et les autorités ivoiriennes se sont accordées sur la nécessité d’accélérer les réformes essentielles pour maintenir la croissance à un rythme soutenu et continuer de la rendre plus inclusive tout en préservant les équilibres budgétaires et la viabilité de la dette publique.


La mission du FMI et les autorités ivoiriennes ont également noté que la poursuite des actions visant à diffuser les dividendes de la croissance économique et à continuer de réduire le taux de pauvreté sera également nécessaire pour le succès à long terme des politiques du gouvernement.