Côte d'Ivoire : Agboville, une bagarre entre élèves se mue en conflit communautaire

Agboville a été le théâtre d'un conflit sanglant ce vendredi
Par Mael Espoir
Publié le 13 avril 2019 à 11:29 | mis à jour le 13 avril 2019 à 11:31

Agboville a été le théâtre d'une véritable scène de guerre ce vendredi 12 avril 2019. Des affrontements entre les élèves munis de machette et autres armes blanches ont occasionné de nombreux blessés et paralysé complètement la ville.

Agboville, une bagarre entre deux élèves d'ethnies différente à l'origine du conflit

De sources concordantes nous informent que tout est parti d’une bagarre, ce jeudi, entre deux élèves d’ethnies différentes, transformées par la suite en conflit entre les communautés Abbey et Dioula. Après la bagarre, des individus en bigarré, armés de gourdins, de machettes et divers objets contondants, se sont attaqué à un autre groupe d'élèves avant la fin des cours de l'après-midi. L'intervention de la police a permis d'éviter le bain de sang. Mais le vendredi matin, le groupe victime d'une attaque la veille, a décidé de riposter.

Venus en grand nombre, eux aussi armés de machettes et de couteaux, ils s'en sont pris violemment à leurs adversaires de la veille. C'est dans ces circonstances que le nommé Cissoko Toumbao de la classe de 3ème 8 au Lycée Moderne 1 d' Agboville a été tailladé. Il a eu la vie sauve grâce à Assanvo Jackson, professeur au Lycée 3. Ce dernier a réussi à exfiltrer l'infortuné Cissoko en faisant usage de ses connaissances en arts martiaux, rapporte une source sur place, ajoutant que le jeune Cissoko a été conduit au CHR pour une prise en charge plus appropriée.

A cours de moyens d'intervention, les hommes du commissaire Koné Privat, qui ont bénéficié des renforts de la CRS arrivé d'Abidjan et des gendarmes venus d'Agou, de Rubino et d'Azaguié sur le coup de 14h30, sont restés impuissants durant toute la matinée. La ville étant livrée à elle-même, les commerces, banques et administrations n'avaient d'autres choix que de fermer.

Les transporteurs ont vite rangé les véhicules dans leurs parkings. Des boutiques vandalisées, des tricycles calcinés, des étales réduits en détritus, des enseignes de banque cassées. L'on a par ailleurs noté l'absence sur le terrain des autorités politiques, administratives, dont le Député de la ville Adama Bictogo, avant l'arrivée des différents renforts à Agboville.

Les blessés :

-Cissoko Toumbao (élève en 3ème 8 au Lycée moderne 1)
-Koné N'gamé (plombier)
-Aminou Moussa (commerçant)
-Koulibaly Abdoulaye (élève en 4ème 5 au Lycée 2)
-Koutouan Abo Landry (Tle D à IFGA)
-Abessé Tetchy Irené (Tle Lycée 1)



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
03
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Maria Mobil d’Ariel Sheney à Abidjan: Tout sur son séjour