Côte d’Ivoire : Les acteurs publics adoptent les nouveaux dispositifs budgétaires informatiques

Le sécrétaire d'Etat en charge du Budget, Moussa Sanogo a relevé l'opportunité de ces nouveaux dispositifs budgétaires informatiques

Le basculement du budget en mode budget-programme est en cours avec l’adoption progressive des dispositifs budgétaires informatiques. C’est dans le cadre de ce processus que la Direction générale du budget et des finances (Dgbf) a réuni, le jeudi 11 avril 2019, à Grand-Bassam, les acteurs impliqués dans le basculement du budget en mode budget-programme.

S’approprier les nouveaux dispositifs budgétaires informatiques

Il s’est agi pour les participants à cet atelier de la station balnéaire de Grand-Bassam de reconstitution du budget 2019 en budget-programmes, de croiser les données du budget 2019 avec les nouveaux dispositifs budgétaires informatiques conçus dans le cadre du projet de basculement en mode budget-programmes. L’objectif étant de se familiariser avec le nouvel instrument informatique et permettre, dans le même temps, un passage réussi au budget-programmes qui devrait être effectif dès janvier 2020.

Et ce, conformément à la réforme de la gestion des finances publiques entamée en 2009 par le gouvernement. « L’objectif de cet atelier qui se situe dans le cadre de l’exploitation pilote du nouvel outil informatique est de produire à travers le module d’élaboration des actes budgétaires du Sib, le budget-programmes 2019, conforme aux chiffres du budget de moyens voté en décembre 2018. De façon spécifique, il s’agit de reconstituer dans le module ‘’élaboration des actes budgétaires’’, les données du budget de moyen 2019 sur la base de la nouvelle nomenclature budgétaire à utiliser dans le cadre du budgets-programme », a expliqué, Tanoh Yao Séraphin, représentant le directeur général du Budget.

Changement quasi- intégral

Pour sa part, le chef du projet de réforme, Yao Yao Constant a indiqué que les changements induits par ladite reforme implique l’utilisation de nouveaux outils dont le module d’élaboration des actes budgétaires qui servira à reconstituer le budget 2019 dans le cadre du basculement.

« Du fait de la nouvelle architecture de ce budget, la nomenclature budgétaire change énormément. On a de nouvelles classifications qui interviennent. De ce fait, les outils actuels d’élaboration et d’exécution du budget sont devenus caducs. Il est donc question depuis 2014 d’élaborer de nouveaux outils et composer en plusieurs modules. Vous avez un module d’élaboration des actes budgétaires qui a été validé depuis le 19 février. C’est cet outil qui va nous permettre de reconstituer donc le budget 2019 dans le cadre du basculement de la Côte d’Ivoire en mode budget-programme en 2020 », a expliqué M. Yao.