Agriculture togolaise : 35 000 nouveaux emplois créés en 2 ans

L' agriculture togolaise a reçu un coup de pousse avec ce projet
Par Parfait Dagri
Publié le 23 avril 2019 à 16:45 | mis à jour le 23 avril 2019 à 20:10

L’ agriculture togolaise se porte visiblement très bien. Elle a enregistré une belle croissance les deux précédentes années au point de permettre au pays de Faure Gnassingbé d'atteindre l'auto-suffisance alimentaire.

Soutenue par la BAD, l’ agriculture togolaise en plaine croissance

Appuyé par la Banque africaine de développement (Bad) à travers le Projet d’appui à l’employabilité et à l’insertion des jeunes dans les secteurs porteurs (Paeijsp), lui-même financé à hauteur de 1,7 millions de dollars, ce sont 35 000 emplois qui ont ainsi pu être créés par les Pme togolaises dans les Pme opérant dans l’agriculture.

« L’idée du projet était d’identifier d’abord des petites et moyennes entreprises agro-industrielles ou des filières qui ont un fort potentiel de croissance confirmé par un marché porteur. Ensuite appuyer la stratégie de croissance de ces Pme – en renforçant leurs capacités et en les finançant – et développer des chaînes de valeur autour de ces Pme, créant ainsi des opportunités d’emplois pour les jeunes et les femmes », a souligné Amouzouvi Kokou, responsable du projet pour la Banque africaine de développement.

Deux ans après sa mise en œuvre, le projet, aux dires des responsables de la Banque panafricaine, a fait ses preuves dans la création d’emplois et pas que. A les en croire, au-delà des 35 000 emplois créés, cette collaboration a permis à l’agriculture togolaise d’améliorer ses performances avec une production qui s’est considérablement multiplié, passant de la centaine à des milliers de tonnes pour des entreprises comme Agrokom et Jcat qui démarraient il y a deux ans seulement leurs activités. Elles ont dans la foulée amélioré leurs exportations vers le reste du monde avec une production tant quantitative que qualitative.


Des témoignages des bénéficiaires rapportés par les services de l’institution relèvent l’impact de la mise en œuvre du projet non seulement sur l'agriculture togolaise mais également dans la lutte contre l’immigration clandestine ou l’exode rural, plusieurs jeunes y ayant ainsi renoncé. « Grâce au soutien de la Banque africaine de développement, le Paeij-Sp a créé 35 000 emplois au total (14 290 directs et 20 940 temporaires), bien plus que les 20 000 escomptés, au profit notamment des jeunes Togolais », confie la Banque africaine de développement.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Vegedream au cœur d'un scandale: Sa femme l'accuse de violence
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Le beau geste de Carmen Sama envers Kedjevara