Football: grave blessure d' Eric Bailly à quelques semaines de la CAN 2019

Eric Bailly gravement blessé
Par Mael Espoir
Publié le 29 avril 2019 à 09:45 | mis à jour le 29 avril 2019 à 09:45

Titularisé face à Chelsea, ce dimanche 28 avril, à l'occasion de la 36è journée de la Premier League anglaise, le défenseur ivoirien de Manchester United, Eric Bailly, touché au genou droit, a été contraint à céder sa place à la 70e minute de jeu. Une blessure qui compromet sa participation à la prochaine Coupe d'Afrique des nations qui se tiendra du 21 juin au 19 juillet 2019 en Egypte.

La CAN 2019 compromise pour Eric Bailly

Laissé sur le banc de touche depuis le 6 mars dernier lors des huitièmes de finale retour de la Ligue européenne des champions contre le Paris Saint Germain (PSG), Eric Bailly a enfin refait surface dans l'équipe-type de Manchester United ce dimanche pour le choc face à Chelsea, à Old Trafford (1-1).

Auteur d’une très belle prestation, le défenseur ivoirien, qui semblait retrouvé ses automatismes, a été obligé de céder sa place à son coéquipier argentin Marcos Rojo, à la 70è, à la suite d'un choc avec le milieu de terrain des Blues, Mateo Kovacic. « Grosse inquiétude pour Manchester et Eric Bailly, qui semble s'être blessé sérieusement au genou droit. Mateo Kovacic est tombé sur sa jambe droite. Le match est arrêté », commentait un confrère du media sportif français L'Equipe.

Si les médecins de Manchester United n'ont pas encore indiqué la nature exacte de la blessure d'Eric Bertrand Bailly, l'entraîneur Ole Gunnar Soljkaer pense déjà que la saison est terminée pour son défenseur. « Eric? Une mauvaise blessure au genou. J'espère que ce n'est pas le pire des cas », a déclaré le manager des Red Devils lors de la conférence de presse d'après-match.


La presse anglaise, pour sa part, évoque une rupture des ligaments du genou droit, ce qui pourrait coûter au moins 2 mois d'indisponibilité à l'Ivoirien. Un diagnostic qui, confirmé, entrainerait le forfait d'Eric Bailly pour la CAN 2019 . La Côte d'Ivoire retient donc son souffle.