Burkina Faso : Roch Kaboré a reçu les ex-otages français

Roch Kaboré a reçu les deux ex-otages français

Roch Kaboré, le président burkinabè, a reçu en audience les deux otages français libérés dans la nuit de jeudi à vendredi. Les deux touristes, Laurent Lassimouillas et Patrick Picque, ont retrouvé la liberté suite à une action militaire menée conjointement par l'armée burkinabè et celle de la France.

Roch Kaboré souhaite bon retour aux ex-otages

C'est à travers un tweet publié le samedi 11 mai 2019 que Roch Marc Kaboré a annoncé l'audience qu'il a accordée aux deux ex-otages. "J'ai reçu ce samedi matin les deux otages français et l'otage sud-coréenne libérés hier. Je leur souhaite bon retour auprès de leurs familles respectives", a écrit le chef d'Etat burkinabè.

Le vendredi 10 mai, le président du Burkina Faso avait présenté ses "condoléances et celles du peuple burkinabè, au gouvernement français et aux familles des deux soldats qui ont été tués au cours de l'opération".

Roch Marc Kaboré avait également salué "la libération de quatre otages, dont les deux enseignants français, enlevés le 1er mai dans le nord du Bénin, une Américaine et une Sud-coréenne. L'intervention militaire conjointe qui a permis d'atteindre ces objectifs traduit notre engagement à lutter contre les forces du mal".

Mardi 14 mai, une cérémonie d'hommage national sera organisée en l'honneur des maîtres Cédric de Pierrepont, 33 ans, et Alain Bertoncello, 28 ans, tués lors de l'opération de libération des otages. Mais avant, ce samedi à 17 heures, Emmanuel Macron, chef d'Etat de la France, reçoit les deux ex-otages français et la ressortissante sud-coréenne. La cérémonie devrait se tenir à Villacoublay.

Jean-Yves Le Drian, ministre française des Affaires étrangères, a regretté le peu de prudence pris par ses compatriotes. "La zone où étaient nos compatriotes était considérée depuis déjà pas mal de temps comme une zone rouge, c'est-à-dire une zone où il ne faut pas aller, où on prend des risques majeurs en y allant", a-t-il déclaré.