RDC : Ebola, mauvaise nouvelle pour les agents de santé

Ebola s'attaque au personnel médical
Par Ange Atangana
Publié le 17 mai 2019 à 12:45 | mis à jour le 17 mai 2019 à 12:45

L’épidémie d’ Ebola continue de faire des ravages en République démocratique du Congo. Alors que le seuil de 1000 morts a déjà été franchi, il faut noter que la maladie touche de plus en plus les agents médicaux.

90 agents de santé ont été infectés par le virus Ebola.

Ebola n’en finit plus en République démocratique du Congo. Désormais, les agents de santé censés soigner les patients sont eux mêmes touchés par le virus. D’après le dernier décompte, 34 d’entre eux ont déjà perdu la vie depuis le début de l’épidémie il y a neuf mois, tandis que 90 ont récemment été infectés.

Selon Tariq Riebl, cité par BBC Afrique, ces infections au niveau du corps médical s’expliquent notamment par une certaine négligence des travailleurs de la santé. Le directeur des interventions d’urgence du Comité international de secours de Goma estime que nombre de ses collaborateurs « commencent la prise en charge des patients suspectés sans grande protection ». Il les appelle à faire preuve de plus de prudence « en utilisant les équipements de protection appropriés».

Outre Ebola, les agents de santé doivent également faire face aux attaques de milices armées contre les centres de traitement de la maladie. La dernière en date remonte à dimanche dans la localité de Katwa toujours à l’Est du pays. Ces violences freinent donc le travail du personnel médical et est l’une des causes de l’augmentation du nombre de cas dans la région.


A ce jour, Ebola a déjà tué plus de 1100 personnes et 1500 cas confirmés selon le dernier bilan officiel communiqué en début de semaine. Cette dixième épidémie d’Ebola en RDC est la plus meurtrière que le pays a connue depuis la première en 1976.