Côte d'Ivoire : Violences à Béoumi, le ministre Sidi Touré en pompier

Sidi Touré en pompier à Béoumi
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 17 mai 2019 à 10:57 | mis à jour le 17 mai 2019 à 10:57

La ville de Béoumi a connu des heures chaudes, les mercredi et jeudi, à la suite d'un affrontement entre communautés baoulé et Malinké (Dioula). Le ministre Sidi Touré, originaire de la localité, s'y est rendu pour apaiser les tensions.

Sidi Touré rencontre les Baoulé et Malinké

Après des violences inouïes qui ont secoué Béoumi, l'on déplore 3 morts, 40 blessés et d'importants dégâts matériels, selon le bilan provisoire établi par le préfet. Eu égard à la tension qui était encore à son comble, l'autorité administrative a décrété un couvre-feu à partir de 18 heures. N'empêche que les risques d'affrontements étaient toujours perceptibles dans la ville. Sidi Touré s'est donc rendu à Béoumi, au deuxième jour des affrontements, pour proposer ses bons offices.

Sur place, le ministre de la Communication et des Média, par ailleurs porte-parole du gouvernement, a rencontré, en présence du Préfet, les différentes communautés, notamment les chefs des deux communautés, ainsi que les représentants des jeunes, afin de les mettre à contribution pour l'apaisement des parties en conflit.

Après cette intervention de l'émissaire du gouvernement, un calme précaire est revenu dans la ville, mais les chefs traditionnelles exigent des sacrifices à apporter aux mannes ancestrales afin de purifier leur terre du sang versé, et conjurer le mauvais sort.


Le ministre Sidi Touré a, séance tenante, remis la somme de 730 000 francs CFA pour acheter le nécessaires selon les orientations données par les chefs. Le ministre s'est également engagé à prendre en charge les blessés, ainsi que le soutien aux familles endeuillées.




Articles les plus lus