Côte d'Ivoire : Anzoumana Moutayé (MFA) exige la gratuité de la CNI

Anzoumana Moutayé exige la gratuité de la CNI
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 17 mai 2019 à 21:30 | mis à jour le 17 mai 2019 à 21:30

Les réactions de la classe politique quant au coût de la nouvelle Carte Nationale d'Identité (CNI) fixé à 5 000 FCFA se poursuivent. L'ancien ministre Anzoumana Moutayé du Mouvement des forces d'avenir (MFA) a non seulement fustigé le porte-parole du gouvernement, en l'occurrence le Ministre Sidi Touré, pour la comparaison erronée avec le cas sénégalais, mais il a surtout exigé la gratuité de l'opération compte tenu de la situation économique du citoyen ivoirien ordinaire.

La déclaration d' Anzoumana Moutayé à propos de la CNI

Dans le compte rendu du conseil des Ministres du mercredi 08 mai 2019, le Ministre Sidi Touré, porte-parole du Gouvernement, a annoncé le renouvellement des Cartes Nationales d’Identité (CNI) dont le coût moyen unitaire, sera de 5000 Francs CFA. Pour justifier ce coût, le Ministre a cru bon de comparer ce montant à celui du Sénégal qui serait de 14000 Francs CFA.

Les informations recueillies auprès de ressortissants de ce pays frère, montrent que l’établissement de la CNI au Sénégal, ne coûte en réalité, que 1000 Francs CFA par carte, cette somme correspondant au prix du timbre fiscal.

L’argument brandi par le Ministre pour justifier l’établissement de la CNI à 5000 Francs CFA est donc erroné.

Le MFA considère que le montant exigé pour obtenir cette pièce, est une barrière volontaire et anti-démocratique, que le pouvoir souhaite mettre en place pour spolier les populations de certains de leur droit et exclure certaines franges, du processus électoral.

Compte tenu de l’état de dégradation de l'environnement économique avec pour résultante des populations de plus en plus pauvres, le MFA exige que la délivrance de la CNI soit gratuite comme en 2009. Cela permettra aux Ivoiriens d’avoir cette importante pièce administrative, pour entre autres, s’inscrire sur les listes électorales, et participer aux élections en toute liberté, comme dans toutes les démocraties modernes.

Le MFA exige par ailleurs, que le processus d’établissement et de délivrance des nouvelles Cartes Nationales d’Identité, soient fiables, transparents et connus de tous.

Fait à Abidjan le 15 mai 2019

La Haute Direction du Parti



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
03