Côte d'Ivoire : Incendie à la casse, accusé, Cissé Bacongo se défend

Incendie à la casse de Koumassi, Cissé Bacongo se défend

L'incendie qui a ravagé la casse de Koumassi dans la nuit de mercredi à jeudi continue de susciter des réactions. Certains habitants n'ont pas manqué d'accuser le Maire Cissé Bacongo. Mais le premier magistrat de cette commune située au sud d'Abidjan met formellement en garde les auteurs de ces accusations.

Cissé Bacongo, pyromane ou sauveur ?

Depuis son élection à la Mairie de Koumassi, le ministre Cissé Bacongo a entrepris de donner fière allure à sa commune. Aussi, à travers son projet de développement « Koumassi autrement », l'ancien ministre de l'Enseignement supérieur a initié un certain nombre de travaux, allant jusqu'au déguerpissement de commerçants et autres occupants de certains sites de la commune.

C'est dans cet élan de nettoyage de la commune qu'un incendie a ravagé la casse de Koumassi, dans la nuit du mercredi 08 au jeudi 09 mai 2019. Alors que les autorités communales et les victimes s'affairent à récupérer ce qui peut l'être, et dans cette totale confusion, certaines personnes ont franchi le rubicond en accusant ouvertement Cissé Bacongo, comme étant le pyromane.

Le Maire de Koumassi est donc monté au créneau pour fustiger les auteurs de cette grave accusation. Les rappelant qu'il n'a pas besoin de recourir à de telles méthodes pour libérer les trottoirs des voies publiques, ainsi que les zones à risque de sa commune. Cissé Ibrahim Bacongo indique par ailleurs qu'aucune action de sabotage ne viendra perturber sa dynamique de transformer Koumassi en une commune moderne et améliorer les conditions de vie et de travail des populations.

Cette mise au point du Maire n'a cependant pas mis fin aux supputations au sein de la commune de Koumassi.