Des liens entre Alassane Ouattara et un dangereux djihadiste, dévoilés

Alassane  Ouattara président de la Republique de Côte d'Ivoire
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 28 juin 2019 à 20:17 | mis à jour le 28 juin 2019 à 20:17

Moustapha Ould Limam Chafi, homme d’affaires mauritanien, connu pour ses affinités avec plusieurs organisations terroristes actives au Sahel et au Sahara, aurait activement contribué à l’avènement du président Alassane Ouattara, à la tête de l’Etat ivoirien.

Moustapha Chafi ( connecté à plusieurs organisations Djihadistes), soutien d'Alassane Ouattara  ?

La guéguerre entre Guillaume Soro et ses anciens alliés du RHDP n’en finit pas de livrer des secrets sur l’ex-rébellion armée des Forces nouvelles. La Une d’un quotidien ivoirien proche du régime du président Alassane Ouattara, vendredi 28 juin 2019, accusait l’ex-chef de la rébellion des Forces nouvelles, d'être en connexion avec un réseau de groupes Djihadistes, à l'effet de préparer des attaques ciblées visant le septentrion Ivoirien. L’objectif, à en croire le confrère Pro-RHDP, serait d’empêcher le bon déroulement de l’élection présidentielle de 2020.

Ces accusations jugées d’une gravité extrême, n'ont pas tardé à faire réagir le député de Ferkessedougou, qui, on le sait, aspire à la présidence de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Sur Twitter, Guillaume Soro n'a pas manqué de dénoncer l’ingratitude des tenants actuels du pouvoir à l’endroit de tous ceux qui ont contribué à leur avènement au pouvoir. Notamment l’homme d’affaires mauritanien Mustapha Chafi.

« Tout ça pour la présidence de l’ APF ? Quelle est cette maladie incurable ? Remercier tous ceux qui vous ont amenés au pouvoir : Blaise Compaoré, Bedié, Mustapha Chafi, Anaki Kobenan, Mabri, Gnamien, Banny, Wodié...., est-ce une malédiction ? », s’interrogera Guillaume Soro sur Twitter.

À travers ce tweet, Guillaume Soro indique clairement que le nommé Mustapha Chafi, alors conseiller de l’ancien président burkinabé Blaise Compaoré, aurait porté assistance à l’ex-rébellion menée dans l’objectif de chasser du pouvoir l’ancien président Ivoirien Laurent Gbagbo.


Faut-il le rappeler, l’ex-patron du parlement ivoirien n’est plus en de bons termes avec son ancien mentor Alassane Ouattara et son parti le RHDP. Avec lui, plusieurs figures de proue du microscome politique ivoirien dont Henri Konan Bédié, Charles Konan Banny, Anaky Kobenan et Francis Wodié.