Cameroun : L’un des leaders de l’opposition, libéré

John Fru Ndi a été libéré dans la nuit de samedi par ses ravisseurs. L'opposant historique avait été kidnappé vendredi à son domicile.

John Fru Ndi retrouve la liberté
Par Ange Atangana
Publié le 30 juin 2019 à 15:00 | mis à jour le 30 juin 2019 à 15:00

Enlevé vendredi à son domicile par des hommes armés, le président du Social democratic front (SDF) John Fru Ndi a été libéré samedi dans la nuit. L’annonce est de l’un des responsables de sa formation politique.

John Fru Ndi de nouveau libéré par les séparatistes anglophones.

Disparu à la suite d’un enlèvement vendredi, John Fru Ndi est libre. D’après Jean Robert Wafo, le chargé de communication du Social democratic front (SDF), le leader de ce parti politique a été libéré dans la nuit de samedi par ses ravisseurs.

Dans un communiqué lapidaire, le SDF annonce la libération de son leader sans en préciser les circonstances. On apprend juste que John Fru Ndi a été relâché avant de regagner son domicile à Ntarikon dans la ville de Bamenda (Nord-Ouest). Les combattants séparatistes anglophones sont soupçonnés de ce kidnapping, surtout qu’il s’agit d’une de leur pratique phare pour obtenir des ressources financières grâce aux rançons qui leur sont versées pour libérer leurs victimes.


Il s’agit du deuxième enlèvement de John Fru Ndi en l’espace de deux mois. En avril dernier, le rival historique de Paul Biya avait déjà été enlevé par ces séparatistes. Après cette première libération, il avait indiqué que ces hommes armés lui avaient demandé de rallier leur cause. Depuis près de trois ans maintenant les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest, dites anglophones, sont en proie à une crise aux relents sécessionnistes. Des combats sont quasi quotidiens dans ces parties du pays entre l’armée et les militants séparatistes armés.