Monnaie CEDEAO, Alassane Ouattara contre la sortie du franc CFA ?

Alassane Ouattara, parti pour rester dans le franc CFA ?

Alassane Ouattara, parti pour rester dans le franc CFA ?
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 04 juillet 2019 à 11:30 | mis à jour le 04 juillet 2019 à 11:40

Les chefs d'États ouest-africains s'activent pour la mise en place d'Eco, la future monnaie unique de la CEDEAO. Alors qu'à la réunion tenue à Abuja, le samedi dernier, ces dirigeants ont entériné le calendrier de cette création, Alassane Ouattara organise à Abidjan, un sommet de l'UEMOA.

Alassane Ouattara, parti pour rester dans le franc CFA ?

Alassane Ouattara ne cesse de se poser en un véritable défenseur du franc CFA. En dépit de toutes les critiques qui fusent çà et là, le président ivoirien ne comprend pas ce « faux débat » qui a cours autour de cette monnaie. Pour l'ancien haut fonctionnaire du Fonds monétaire international (FMI), « elle est solide, elle est appréciée, elle est bien gérée ». Il n'y a donc pas de raison valable qui puisse justifier que les États qui l'utilisent l'abandonnent. Car, ajoute-t-il, « le franc CFA est notre monnaie, c’est la monnaie des pays qui l’ont librement choisi, depuis l’indépendance dans les années 60. »

Cependant, à la 55e session ordinaire de la conférence des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui s'est tenue le samedi 29 juin à Abuja, les dirigeants présents ont pris une décision capitale. « Eco a été adopté comme le nom de la monnaie unique de la Cedeao », apprend-on du communiqué de cette rencontre. Et cette nouvelle monnaie devrait rentrer en vigueur en 2020.

C'est dans cette attente que le président ivoirien évoque la tenue d'une réunion des pays ouest-africains ayant en partage le franc CFA pour un conclave. « Le 12 juillet 2019, la Côte d’Ivoire organisera le Sommet des Chefs d’État de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) », peut-on lire dans le communiqué final du Conseil des ministres hebdomadaire du mercredi dernier.

L'on s'interroge donc sur la feuille de route de cette rencontre. S'agira-t-il pour les chefs d'État de l'UEMOA de tourner définitivement le dos au franc CFA pour adopter Eco ? Ou plutôt rester attachés à cette monnaie utilisée dans les anciennes colonies françaises depuis l'indépendance ?


Ces interrogations sont d'autant plus pertinentes que le président Ouattara, hôte de ce sommet, parle en des termes élogieux du franc CFA. « Nous sommes très, très heureux d’avoir cette monnaie qui est stabilisante », avait-il déclaré lors de son passage à l'Élysée en février 2019.