Côte d'Ivoire : De faux gendarmes condamnés à la prison à vie

Le tribunal de Sassandra punit de redoutables bandits

De faux gendarmes condamnés à la prison à vie
Par K. Richard Kouassi
Publié le 13 juillet 2019 à 14:50 | mis à jour le 13 juillet 2019 à 16:49

A Sassandra, ville située à 280 km d' Abidjan, six faux gendarmes, redoutables braqueurs, sont désormais hors d'état de nuire. Et pour cause, la justice ivoirienne vient de les condamner à la prison à vie.

Des faux gendarmes derrière les barreaux pour la vie

Fofana Moussa, Koné Oumar, Diallo Amidou, Robert Brawon alias Thomas, Loua Sylvain et Douagbeu Emmanuel ne sèmeront plus la terreur dans le village de Moussadougou, ce village situé à Sassandra. Ces dangereux braqueurs ont déjà opéré six fois dans ladite localité. Comment opéraient-ils ? Ils avaient en leur possession des tenues de militaire et de gendarme. Les bandits se font passer pour des hommes de loi et prennent position sur la route. Déguisés en gendarmes et militaires, les braqueurs, communément appelés "coupeurs de route", ils n'ont pas de difficulté pour stopper les véhicules.

Une fois les voitures immobilisées, les complices de ces faux gendarmes sortent de la broussaille et dépouillent les passagers, comme l'a confirmé l' Agence ivoirienne de presse (AIP). Selon notre confrère, le règne de ces malfrats a pris fin le mercredi 3 juillet 2019. En effet, ce jour-là, les scélérats, après avoir opéré leur sixième braquage ont épinglés par les éléments de la gendarmerie de Sassandra.

Ces braqueurs ont subi la rigueur de la loi. Au cours de leur procès, le procureur a été sans pitié. Dans son réquisitoire, il a demandé la peine maximale pour les "coupeurs de route". "Obligés de voyager pour des raisons qui s’imposent à eux, les usagers de ‘La côtière’ se remettent à Dieu, sachant bien que leur vie est en danger. Mais Dieu rendra justice", a déclaré le représentant du ministère public dont les propos sont repris par l' AIP.


Le procureur a été suivi par le tribunal, qui a condamné les six braqueurs à la prison à vie. "Ça sera désormais ainsi. Les coupeurs de route de ‘La côtière’ écoperont de la peine maximale. Ils passeront le reste de leur vie en prison. Même si la prison brûle, ils seront transférés dans un autre lieu", a promis le président du tribunal.