Gnamien Konan met à nu les « plans cachés » de Ouattara

Gnamien Konan, président de la Nouvelle Côte d'Ivoire
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 15 juillet 2019 à 14:21 | mis à jour le 15 juillet 2019 à 14:21

Gnamien Konan a sa propre idée de ce que prépare Alassane Ouattara, chef de l’Etat ivoirien dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020. Le député de Botro qui n’est plus en de bons termes avec son ancien allié du RHDP, a dans une publication sur les réseaux sociaux, abordé certains points chauds de l’actualité socio-politique nationale, notamment la présidentielle de 2020, la nouvelle monnaie Eco et les échanges commerciales entre pays africains à travers la ZLECA.

Ce que pense Gnamien Konan des "ambitions cachées" du président Ouattara

À ce stade, Ado sait que sa candidature est juridiquement, politiquement, moralement discutable. Alors les mois qui viennent, il va tenter le tout pour le tout pour démontrer le contraire. Car en créant le RDR ?multiethnique appelé RHDP unifié en lieu place du RDR tribal et simplifié, il est sûr de pouvoir faire gober n’importe quel résultat à la communauté internationale. Oui, faute d’avoir réussi la réconciliation, il sait qu’aucun résultat économique même non discutable, ne pourrait lui assurer un autre mandat à tête de la Côte d’Ivoire. D’où les querelles irrationnelles sur la CNI et la CEI...et sur le code électoral à venir. Pour moi, c’est clair.

La lutte contre la corruption

À ce stade, mon programme: un Ivoirois, une formation qualifiante, un emploi bien payé qui passe par l’érradication de la corruption ( mon expertise), et la transformation de nos produits agricoles par des unités familiales ou communautaires, qui enrichira durablement les Ivoirois d’abord et partant la Côte d’Ivoire est le meilleur projet.

À ce stade, j’attends donc votre soutien financier (1000 francs CFA par personne au 07057212), matériel ou humain.

La nouvelle monnaie Eco et les échanges commerciales inter-Etat à travers la ZLECA

Á ce stade jeunes d’Afrique, ne vous laissez pas distraire ( an mé coco mé Yalêh) par les projets panafricains Eco ou ZX...

Pour faire du commerce, il faut que les marchandises soient accessibles. Un, les marchandises n’existent même pas encore tout est chinois, deux ya pas route, trois ces pays non industrialisés avec des administrations fiscales inefficaces, comptent trop sur leurs recettes

douanières pour jouer franc jeu.

La monnaie n’en parlons pas. J’ai toujours pensé que quand plusieurs États ont la même monnaie, c’est qu’ils sont devenus une fédération. Oui, le CFA est une pseudo monnaie que ses pseudos propriétaires ne peuvent en faire ce qu’ils veulent. L’Euro? Ça fait toujours débat là-bas!


Sur ces dossiers, tellement de préalables existent encore. Et puis quand vous regardez des pays développés comme la Suisse, le Japon, Singapour, le Luxembourg, la Corée du Sud, vous vous demandez pourquoi les Africains tiennent tant à avoir un continent entier pour commencer à travailler. Commençons par construire des États démocratiques et non corrompus et formons convenablement notre jeunesse. Manfè, étèh onou!

À ce stade, je vous aime encore plus fort.

Gnamien Konan, Président de [email protected] Nouvelle Côte d’Ivoire.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Le beau geste de Carmen Sama envers Kedjevara
04
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Carmen Sama, la veuve de Dj Arafat, en pleurs: Les raisons