Côte d’Ivoire: Les bons points du gouvernement Gon Coulibaly

Gon Coulibaly énumère quelques avancées de son gouvernement
Par David Yala
Publié le 17 juillet 2019 à 17:25 | mis à jour le 17 juillet 2019 à 17:25

Le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly a indiqué que 4 500 migrants sur près de 6 000 ont bénéficié d’un appui à la réintégration socio-économique.

Gon Coulibaly énumère quelques avancées de son gouvernement

Le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a indiqué à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la 3ème édition du Forum de la diaspora ivoirienne, le 15 juillet 2019 à Abidjan, que 4 500 migrants sur près de 6 000 ont bénéficié d’un appui à la réintégration socio-économique. « De mai 2017 à mai 2019, près de 6 000 de nos compatriotes ont pu regagner sains et saufs leur pays, dans des conditions de dignité optimale. Près de 4 500 d’entre eux ont pu bénéficier d’un appui à la réintégration », a annoncé Amadou Gon Coulibaly.



Selon le Premier Ministre ivoirien, cette réintégration a été rendue possible, grâce à l’adoption par le gouvernement d’un plan national visant à faciliter le retour des migrants.

Cette politique, a-t-il souligné, vise à faire en sorte que les Ivoiriens en situation de détresse à l’étranger soient protégés, ramenés au pays et réintégrés dans la vie socio-économique. Autre sujet abordé, c’est la contribution de la diaspora aux flux financiers, passée de 99,5 milliards de FCFA (199 millions de dollars) en 2008 à près de 190 milliards de FCFA (380 millions de dollars) en 2017, soit une progression de 91%.

« Les flux financiers de la diaspora vers l’Afrique ont augmenté de plus de 44%. En ce qui concerne la Côte d’Ivoire, elle se situe au 18ème rang africain des pays récepteurs, en passant de 199 millions de dollars américains en 2008 à près de 380 millions en 2017, soit une progression de 91% », a révélé Amadou Gon Coulibaly.

Selon le Chef du gouvernement, la diaspora ivoirienne, constituant une communauté forte d’environ 1,2 million d’expatriés, contribue à l’essor du pays par le partage de connaissances et la création d’emplois à partir des investissements.




Pour Amadou Gon, cette contribution peut être renforcée. La Côte d’Ivoire, a-t-il souligné, offre à sa diaspora un environnement des affaires attractif, d’immenses opportunités et des mécanismes d’accompagnement efficaces.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par une signature de convention entre la Côte d’Ivoire et le Fonds de Solidarité Africain portant sur la mise en place d’un mécanisme d’appui à la création d’entreprises par les Ivoiriens de l’extérieur.