Dimba Pierre aux cadres du Canton Khos: "Nous serons à vos côtés" 

Dimba Pierre, en Chemise blanche, est le président du Conseil régional de l'Agneby-Tiassa
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 19 août 2019 à 14:21 | mis à jour le 19 août 2019 à 14:21

Le président du Conseil régional de l’Agneby Tiassa, Dimba Pierre était le parrain, dimanche 18 août 2019, à Azaguié, de la cérémonie d’investiture du Conseil pour le développement du Canton Khos (Codeck).

Agneby-Tiassa : Dimba Pierre a appelé les cadres à la solidarité et à l'engagement pour le développement

Le président du Conseil régional de l’Agneby-Tiassa qui a opté pour une vision participative au développement de la région, s’est réjoui de l’initiative du président N’cho Thimoté du Codeck et des cadres du Canton Khos. Il a invité les cadres de la région à la solidarité et à l’engagement aux côtés des autorités coutumières, administratives et du Conseil régional pour le développement de la région de l’Agneby-Tiassa.

« Chaque fils et fille de la région doit s’engager aux côtés de ses parents, des chefs de villages, sous la supervision des représentants de l’État et avec le Conseil régional comme creuset pour que nous pussions nous battre chaque jour à repousser davantage la pauvreté, hier ennemi de notre belle région », a appelé Dimba Pierre.

Non sans réitérer à ses filleuls que le Conseil régional ainsi que les autorités administratives seront toujours à leurs côtés pour les accompagner dans leur soif de développement conformément à la vision du chef de l'État Alassane Ouattara. Avant lui, N’cho Thimoté président de l’association fraichement investie, a expliqué que son organisation entend être une courroie de transmission entre les populations du Canton Khos et le Conseil régional.

Ouverture de voies et construction de ponts étaient les principales doléances remises séance tenante au parrain, par ailleurs président d'honneur du CODECK. À la grande satisfaction du préfet de Région André Eponon Assoumou, président de la cérémonie. « Vous avez compris que si on ne mange pas les routes, ce sont les routes qui nous font manger », a-t-il indiqué. Comme pour répondre à certains détracteurs du régime d'Alassane Ouattara.



Articles les plus lus