Gabon : La CAN 2019 terminée, Canal+ continue de se faire des millions

L'opérateur français détenait l'exclusivité des droits de diffusion de la compétition au Gabon.

La CAN 2019 rapporte 20 millions de plus à Canal+.
Par Ange Atangana
Publié le 23 août 2019 à 08:18 | mis à jour le 23 août 2019 à 08:18

L'opérateur gabonais Satcon a été condamné à verser 20 millions de francs CFA au groupe Canal+. Il lui est reproché d'avoir piraté les images de la société française durant la CAN 2019.

Un opérateur gabonais condamné à verser 20 millions de francs CFA à Canal+.

Il n'y a pas que la CAF et les Fennecs d'Algérie qui se sont sucrés après la CAN 2019. Canal+ a également gagné notamment grâce aux droits de diffusion dont il detenait l'exclusivité dans certains pays du continent. Malgré la fin de la compétition, l'opérateur français va encore empocher 20 millions de francs CFA.

Cette manne va provenir de Satcon. Le diffuseur gabonais a été condamné à dédommager Canal+. Il est accusé d'avoir piraté les images du groupe français durant la CAN 2019. Ce alors que l'entreprise était titulaire exclusif des droits de diffusion en mode cryptée de l’intégralité des matches et des émissions dans le pays.

La sentence pour Satcon est venue de la Haute autorité de communication (HAC) s'appuyant sur l’ordonnance numéro 00000012/PR/2018 du Code de la Communication en République Gabonaise. Celle-ci stipule que « quiconque aura diffusé, commercialisé ou prêté des programmes sans autorisation préalable des propriétaires ou des détenteurs de droits sera puni de 5 millions à 10 millions de FCFA. Cette amende sera portée au double en cas de récidive multiple ».


S'agissant de Satcon, les autorités gabonaises ont jugé qu'elle était « multi-récidiviste », d'où la sévérité de la sanction. L'amende doit être réglée sous huitaine.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp