Meeting du FPI à Adzopé : Le message du PDCI aux jeunes

Le PDCI et le FPI en phase à Adzopé
Par K. Richard Kouassi
Publié le 25 août 2019 à 23:09 | mis à jour le 26 août 2019 à 02:19

Le FPI (Front populaire ivoirien) a organisé un meeting le dimanche 25 août 2019. La cérémonie a enregistré la présence du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) qui a livré un message à la jeunesse ivoirienne, par l'intermédiaire de Boua Yapo Félix, vice-président du parti d' Henri Konan Bédié.

Le FPI et le PDCI en phase à Adzopé

Le FPI et le PDCI, après des années de divergences, regardent désormais dans la même direction. Le lundi 29 juillet 2019, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié se sont rencontrés en Belgique. Les deux hommes n'ont pas clairement abordé la question d'une alliance en vue de la présidentielle de 2020, mais leurs proches restent persuadés que le patron du PDCI et l'homme fort du FPI, n'hésiteront pas à s'unir pour faire tomber le régime d' Alassane Ouattara.

La présence du PDCI à Adzopé aux côtés du FPI le dimanche 25 août 2019 montre à quel point les deux partis sont disposés à s'allier. Boua Yapo Félix, vice-président du plus vieux parti politique ivoirien, a porté le message du PDCI.

"Nos chefs ont fait leur part, il nous appartient de faire notre part. Nous devons taire nos querelles et nous devons taire nos intérêts personnels pour nous mettre ensemble", a dit Boua Yapo dont les propos sont repris par certains témoins sur place.

Puis le cadre du PDCI d'ajouter : "Il y a un adage qui dit, il ne faut pas laisser ton champ de tarot aux perdrix... La Côte d'Ivoire est malade politiquement, socialement, économiquement. Alors mettons-nous ensemble, car le devoir nous appelle. Peuple de la Mé, je tiens à vous féliciter pour votre mobilisation exceptionnelle. Vous venez de démontrer que dans cette région, à part le PDCI et le FPI , il n'y a plus rien."

Au cours de son intervention, le collaborateur d' Henri Konan Bédié a demandé à l'auditoire de continuer à "travailler ensemble pour que la réconciliation fasse tache d'huile".

"Je lance un appel à la jeunesse de la Mé, vous pouvez profiter des largesses de dernière heure, mais de grâce qu'elles n'empêchent pas vos neurones de fonctionner, qu'elles n'empêchent pas votre intelligence de fonctionner. Je sais que vous êtes suffisamment intelligents pour savoir que ce qu'on n'a pas pu faire en 10 ans, on ne peut pas le faire en 12 mois. Que Dieu sauve la Côte d'Ivoire", a-t-il conclu.

Amani Michel, Agnès Monet, Akoun Laurent ainsi que Sam l' Africain ont pris part à la cérémonie dont l'orateur principal était Assoa Adou.



Articles les plus lus