Nouvelle CEI: Sam l'Africain déshabille totalement Affi N’guessan

Sam l'Africain, président du Nacip
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 04 septembre 2019 à 10:39 | mis à jour le 04 septembre 2019 à 10:39

Sam l’Africain de son vrai nom Jichi Sam, président de La nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire (NACIP), a vivement dénoncé, mardi 3 septembre 2019, une attitude jugée «peu responsable» de Pascal Affi N’guessan après que le président du FPI se soit désolidarise' du reste de l’opposition sur la question de la réforme en profondeur de la Commission électorale indépendante.

Nouvelle CEI: Pour la NACIP, Affi N'guessan est un joker du pouvoir Ouattara

Le contre-pied du président de la branche dite modérée du Front populaire ivoirien, Pascal Affi N’guessan, au reste de l’opposition ivoirienne sur la question cruciale de la réforme de la CEI, a visiblement fait sortir de ses gongs, Sam l’Africain, président de la nouvelle alliance pour la Côte d’Ivoire.

Dans un communiqué signé de la direction de la communication de son parti, Sam l’Africain décide de descendre celui qu’il n’hésite pas à qualifier de « joker du pouvoir ».

« Au moment où l'opposition parle d'une seule et même voix, le sieur Pascal Affi N'guessan dans son rôle de joker du pouvoir en place, trouve une énième occasion de faire négativement parler de lui en engageant des actions solitaires avec le gouvernement », s’est insurgé Sam l’Africain dans sa déclaration.

La question de la réforme de la commission électorale indépendante, faut-il le souligner, divise profondément pouvoir et opposition politique significative à environ 13 mois de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire.

A en croire le président de la NACIP, il apparaissait logique pour l’opposition politique ivoirienne, de parler d’une seule voix aux fins d’obtenir du gouvernement « des élections inclusives et transparentes en 2020, dont les résultats ne souffriront d'aucune contestation ».

Qualifiant donc l'attitude du député de Bongouanou « de peu responsable », Sam l’Africain indique que cette « trahison » du sieur Affi N'guessan a pour seul objectif de « fragiliser davantage l’opposition significative et à freiner son élan ».

« La Nouvelle Alliance de la Côte d'Ivoire pour la Patrie(NACIP) par la voix de son président Jichi Sam(Sam l'Africain) dénonce cette attitude peu responsable de monsieur Pascal Affi N'guessan visant à fragiliser davantage l'opposition significative et à freiner son élan », indique Sam l'Africain.

Avant de poursuivre: « Aussi, la NACIP s'insurge contre cette manière de faire du gouvernement qui persiste à vouloir imposer un quelconque leader à l'opposition en instrumentalisant les médias d'État ».

Car, soutiendra-t-il, Pascal Affi N’guessan n’est nullement le porte-parole de l’opposition comme présenté par le gouvernement.



Articles les plus lus