Odette Lorougnon donne les vraies raisons du meeting du 14 septembre

Odette Lorougnon était à la permanence du PDCI-Rda du Plateau , hier
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 12 septembre 2019 à 15:29 | mis à jour le 12 septembre 2019 à 15:29

En tournée de mobilisation pour le giga meeting conjoint PDCI-FPI du 14 septembre 2019, Odette Lorougnon, vice-présidente du Front populaire ivoirien, était l'hôte, mercredi 11 septembre 2019 de la permanence du PDCI-RDA au Plateau.

Odette Lorougnon donne les vraies raisons du meeting PDCI-FPI du samedi prochain

Odette Lorougnon y a, à cette occasion, délivré les réelles motivations de l'organisation de ce meeting conjoint PDCI-RDA et FPI. À écouter Odette Lourougnon, l'avenir de la Côte d'ivoire demeure le centre d'intérêt de cette union jugée de circonstance par bon nombre d'observateurs de la vie politique ivoirienne. Les deux formations politiques se doivent de taire leurs divergences pour ensemble mener le combat de la "survie de la Côte d'Ivoire et de son peuple".

« Le PDCI et le FPI sont debout pour braver l’ennemi. Nous sommes venus pour préparer un grand événement et lancer un message à toute la Côte d’Ivoire. Il fallait que la Côte d’Ivoire se retrouve au moment où elle est en train de nous échapper", a confié l'ancienne députée d'Attécoubé. Cette dernière raison, à en croire Odette Lorougnon, serait suffisamment valable pour justifier le rapprochement ente leurs deux leaders que sont Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié.

«Les palabres, on les fait à un moment et après, on s’arrête. Et c’est ce que l’ainé Bédié et son jeune frère Gbagbo ont fait. À un moment donné, le leadership doit s’arrêter. Notre Côte d’Ivoire est malade. Et nous sommes des exécutants. Ce que nos chefs disent, c’est ce que nous faisons. Et ils ont décidé que nous allions à un meeting commun. Il n’y a que ses deux enfants, Bédié et Gbagbo, qui peuvent la sauver", a-t-elle martelé.

Parlant du meeting, la chef de délégation du Front populaire ivoirien a appelé à une mobilisation exceptionnelle. Car dira-t-elle, il appartient aux militants du PDCI-RDA et du FPI de démontrer aux yeux du monde qu'ils peuvent outre-passer leurs divergences. "Les yeux de la communauté internationale doivent rester rivés sur la Côte d’Ivoire le jour du meeting. Nous devons leur montrer que nous pouvons aller au-delà de nos divergences. La Côte d’Ivoire nous appelle pour la sauver. Notre identité, notre nationalité demandent que nous sauvions la Côte d’Ivoire », a-t-elle appelé. Et Odette Lorougnon de révéler que beaucoup de choses vont changer après ce meeting.



Articles les plus lus