Nigeria : Muhammadu Buhari valide la hausse de la TVA

Les autorités nigérianes cherchent capter d'autres revenus hors pétrole.

Muhammadu Buhari pour la hausse de la TVA.
Par Ange Atangana
Publié le 12 septembre 2019 à 17:03 | mis à jour le 12 septembre 2019 à 17:05

Le président nigérian Muhammadu Buhari s'est prononcé en faveur de l'augmentation de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). L'information a été confirmée mercredi par la ministre des Finances nigériane.

Muhammadu Buhari approuve la hausse de 2,2% sur la TVA.

Le Nigeria s'apprête à augmenter la taxe sur la valeur ajoutée (TVA). Réuni mercredi autour du président Muhammadu Buhari, l'exécutif nigérian s'est prononcé en faveur de cette augmentation.

Au sortir du conseil des ministres, Zainab Ahmed s'est confiée à la presse. Selon la ministre des Finances, la TVA va passer 5% à 7,2%. Ce qui représente malgré tout l'un des plus faibles taux au niveau mondial à en croire Reuters. Si le gouvernement de Mohammadu Buhari est en phase avec cette augmentation, il ne reste plus que l'aval du Parlement nigérian.

Pays pétrolier, le Nigeria cherche à accroître ses recettes non pétrolières. Celles issues de l'or noir représentent 90% des dévises du pays. Les autorités veulent capter d'autres sources de revenus. Il y a quelques jours, le chef des impôts du Nigeria a déclaré à Reuters que 5,32 milliards de nairas (8,7 milliards de francs CFA) avaient été collectés en 2018.


Avec la hausse de la TVA, le gouvernement nigérian veut honorer à certaines obligations, surtout que le salaire minimum a été porté à 30 000 nairas par mois, soit plus de 49 100 francs CFA. « Ceci est important car le gouvernement fédéral ne retient que 15% de la TVA, 85% étant en fait pour les États et les administrations locales. Les États ont besoin de revenus supplémentaires pour pouvoir respecter les obligations du salaire minimum », a indiqué Zainab Ahmed.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp