Livres truffés de fautes: Kandia Camara sommée de démissionner

Manuels scolaires à fautes, la ministre Kandia Camara sur la sellette ?

La ministre de l'Education nationale Kandia Camara
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 03 octobre 2019 à 10:30 | mis à jour le 03 octobre 2019 à 12:58

La ministre Kandia Camara Kamissoko pourrait démissionner du ministère de l'Education nationale. C'est du moins ce que réclament plusieurs de ses compatriotes après les fautes grossières observées dans les manuels scolaires.

Manuels scolaires à fautes, la ministre Kandia Camara sur la sellette ?

De mémoire d'Ivoiriens, aucun manuel scolaire n'a comporté autant de fautes que celles constatées dans les manuels de l'année scolaire 2019-2020 intitulés "Mon cahier quotidien" publiés par les éditions NEI-CEDA. "La cabri", "Le gazelle", "Un antilope", voici quelques énormités que devraient gober les élèves si le Président Alassane Ouattara n'avait pas tapé du poing sur la table pour exiger la reprise totale et complète des manuels comportant des erreurs. Le gouvernement ivoirien l'a décidé, ce mercredi en Conseil des ministres, tout en refusant de s'accommoder à l’impression de feuilles d’errata à insérer dans les livres déjà imprimés et encore en librairie proposée par la société éditrice.

Même si NEI-CEDA reconnaît sa part de responsabilité dans le dysfonctionnement des éditions de cette année scolaire, celle de Kandia Camara Kamissoko, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle n'est nullement exclue dans la mesure où il revient à ses services de mettre en œuvre toute la diligence nécessaire pour proposer aux apprenants un niveau d'éducation irréprochable.

Mais au constat, ce ministère a préféré vouer une entière et totale confiance à une société d'édition qui n'a nullement en charge l'éducation des élèves ivoiriens. Voilà pourquoi bon nombres d'observateurs réclament la démission de la Ministre Kandia Camara pour avoir fait preuve de laxisme au sein de son département ministériel.

Dans le communiqué du Conseil des ministres, Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du Gouvernement avait laissé le mode opératoire du remplacement des manuels scolaires "à la discrétion du ministre de l’Education nationale”. Ce qui implique que ce ministère a bel et bien un devoir de regard sur l'impression de ces manuels.


A un an de l'élection présidentielle de 2020, la Ministre Kandia Camara Kamissoko, par ailleurs membre influente du dispositif du RHDP unifié, va-t-elle faire preuve de grandeur en démissionnant de son poste ministériel pour cette faute lourde ?