De faux agents de "Médecins du Monde" courent à Abidjan

Des individus arnaquent au nom de
Par K. Richard Kouassi
Publié le 22 octobre 2019 à 19:09 | mis à jour le 22 octobre 2019 à 19:25

L'organisation internationale "Médecins du Monde" a mis à nu les agissements de personnes utilisant abusivement son image pour extorquer des fonds à d'honnêtes citoyens dans la ville d' Abidjan. L'information émane de nos confrères de l' Agence ivoirienne de presse (AIP).

Des individus arnaquent au nom de "Médecins du monde"

Dans un courrier transmis à l' Agence ivoirienne de presse (AIP), l'organisation internationale "Médecins du Monde" s'insurge contre l'utilisation abusive et frauduleuse de son logo. En effet, des individus "mal intentionnés" n'ont rien trouvé de mieux que de soutirer de l'argent aux populations ivoiriennes en se faisant passer pour des agents de "Médecins du Monde". Leur méthode consiste à se servir du logo de ladite organisation pour lever une collecte de fonds devant servir à aider les nécessiteux. Une fois en possession de l'argent, ces malfrats se fondent dans la nature.

Dans son communiqué, l'ONG "Médecins du Monde" précise qu'elle n'est mêlée ni de près ni de loin à cette mascarade de personnes sans foi ni loi qui courent toujours dans la nature. L'organisation tient à rassurer l'opinion nationale et internationale qu'une telle pratique n'est nullement inscrite dans sa mission ni dans ses activités.

L'organisation internationale "Médecins du Monde" a vu le jour le 1er février 1980, à l'initiative de médecins dont le Français Bernard Kouchner. Elle s'est assignée pour mission d'aller où les autres ne vont pas, témoigner de l’intolérable et travailler bénévolement. Le plus important pour les fondateurs, c'est de “créer une structure prête à parer aux situations d’urgence, dans les délais les plus brefs, ce qui n’est parfois pas possible aux institutions internationales".


Cette structure est présente en France, ainsi que dans 80 autres pays. Selon des informations recueillies sur le site officiel de l'organisation, elle possède cinq axes d’intervention qui sont le soutien aux victimes des crises et des conflits, la promotion de la santé sexuelle et reproductive (SSR), la réduction des risques (RdR), les soins aux populations migrantes et déplacées et la réduction de l’impact de l'environnement sur la santé.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp