Bingerville: Un ancien chef de village lourdement condamné, les raisons

Les villageois d'Akouai santai sont satisfaits de la condamnation de leur ancien chef Danho  Émile
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 10 décembre 2019 à 18:43 | mis à jour le 10 décembre 2019 à 18:43

Le tribunal de première instance d’Abidjan, a rendu mardi 10 décembre 2019, son verdict dans l’affaire Danho Emile, ex-chef de village d’Akouai Santai, accusé de détournement d'un montant de 232 millions de FCFA au préjudice de la communauté villageoise.

Bingerville Akouai Santai : L’ex-chef de village Danho Émile condamné à 10 ans de prison ferme pour détournement de 232 millions F Cfa

Le verdict final est tombé dans la matinée du mardi 10 décembre 2019 par le tribunal de première instance d’Abidjan-Plateau. Mr Danho Emile, ancien chef du village de Akouai Santai, une localité située dans la sous-préfecture de Bingerville, a écopé d’une lourde peine de 10 ans d’emprisonnement ferme, assortie d’une amende de 500 mille FCFA à payer à l'État de Côte d'Ivoire.

Après deux années de rudes batailles judiciaires, cette affaire pendante devant la justice ivoirienne vient de connaître son dénouement. Le 5 juillet 2017, le concerné faisait déjà l’objet d’une première condamnation devant la Cour d’appel d’Abidjan. Cette énième condamnation vient pour satisfaire les attentes des populations du village d'Akouai Santai, à en croire Nanan Adjé Assagou Pascal, doyen d’âge dudit village.

Visiblement heureux de l'issue de l'affaire, le chef de terre ne manquera pas d'exprimer sa satisfaction au nom de toute la communauté villageoise. Cette condamnation, pour lui, vient témoigner « la crédibilité de la justice ivoirienne ». À l’écouter, l’accusé Danho Émile était conscient du fait qu’il n’aurait aucune chance de ressortir libre de ce procès. « Raison pour laquelle, il ne s’est pas présenté à l’audience », a-t-il ajouté.

Le concerné, faut-il le notifier, n’était pas présent au moment de la délibération. Et les populations de cette localité de Bingerville, par la voix de leur doyen d’âge, semble déterminées à lui faire purger l’intégralité de la peine prononcée à son encontre. « Nous allons demander à nos avocats de lancer un mandat d’amener contre lui d’où qu’il se trouvera », a-t-il confié.


Danho Ago Emile, pour rappel, est condamné pour détournement de 232 millions F CFA au préjudice de la communauté villageoise d’Akouai Santai dont-il était le chef. Il avait été condamné le 05 juillet 2017 par la Cour d’appel d’Abidjan à payer 501 millions F CFA à la communauté d’Akouai Santai. Puis, le 23 janvier 2018 sur convocation du doyen du village devant le préfet d’Abidjan, il avait été suspendu de ses fonctions. Depuis, son intérim est assuré par Danho Anon.