L'ex-chef rebelle, Issiaka Ouattara dit Wattao, est décédé

Le Colonel-major Issiaka Ouattara dit Wattao est décédé ce lundi aux USA.
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 06 janvier 2020 à 10:29 | mis à jour le 06 janvier 2020 à 11:10

La nouvelle est tombée tel un couperet tôt ce lundi 6 janvier 2020. Le Colonel Major Issia Ouattara alias Wattao est décédé dans la nuit du dimanche 05 au lundi 6 janvier 2020, a-t-on appris de sources concordantes.

L'armée ivoirienne en deuil : Le Colonel Major Issiaka Ouattara alias Wattao est décédé

L'armée ivoirienne est en deuil. Le Colonel Major Issiaka Ouattara dit Wattao, ancien seigneur de guerre de la ville de Bouaké et ex-commandant de la Garde Républicaine après la chute du régime de Laurent Gbagbo, est décédé aux États-Unis tôt ce lundi 6 janvier 2020.

L'officier de l'armée avait été transféré d'urgence pour le pays de l'oncle Sam en décembre 2019 après un détour au Maroc. Amaigri et affaibli, l'ancien Chef d'état-major, avait-on appris de certaines sources, souffrait d'un diabète de type 7 qui n'avait été détecté que très récemment, déjà dans sa phase terminale.

D'autres sources par contre avançaient la théorie d'un empoisonnement de l'ancien Commandant de zone (Com'zone) de la ville de Bouaké à l'époque de la rébellion des Forces nouvelles. Issiaka Ouattara (alias Wattao) est né en 1967 à Bouna. Il a été un des acteurs majeurs de la crise politico-militaire en Côte d'Ivoire de 2002 à 2011.


Promu par le chef de l'État, Alassane Ouattara, au grade de Lieutenant Colonel, après la victoire des Forces Républicaine (FRCI) sur les Forces restées fidèles à Laurent Gbagbo, Wattao a été récemment promu au grade de Colonel major au même titre que certains de ses frères d'armes, notamment Chérif Ousmane et autres Koné Zakaria. À 52 ans, "Saha Bélé Bélé", pour les intimes, quitte le monde des vivants après une vie militaire bien remplie. Nous y reviendrons.