"Affaire Soro": Un député RHDP se déchaîne contre Yasmina Ouégnin

Un député RHDP recadre sévèrement Yasmina Ouégnin
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 25 janvier 2020 à 09:22 | mis à jour le 25 janvier 2020 à 09:54

Abdoulaye Ben Meité, avocat et député RHDP de la circonscription de Kani, a apporté la réplique à ses pairs de l’opposition, opposés à la levée de l’immunité parlementaire des députés membres de la galaxie soroïste.

Levée de l'immunité parlementaire de Guillaume Soro: Un député RHDP recadre sévèrement Yasmina Ouégnin

Avocat au barreau d’Abidjan, le député Abdoulaye Ben Meïté n'est pas allé de main morte pour répondre à l’honorable Yasmina Ouégnin et à l’opposition parlementaire, opposés à la levée de l’immunité parlementaire de l’ancien chef du Parlement ivoirien, Guillaume Soro, et de ses proches arrêtés le lundi 23 décembre 2019.

« Autant je ne peux dénier à ces groupes parlementaires ce droit d’initiative de saisine de l’Assemblée nationale aux fins de suspension de détention et de poursuites engagées contre les députés concernés, de même mon estimée collègue Yasmina Ouégnin est malvenue à dénier au groupe parlementaire Rhdp le droit d’initiative de saisine du Bureau de l’Assemblée nationale aux fins de levée d’immunité de ces derniers dans le cadre d’une infraction constitutionnellement réprouvée telle l’atteinte à la sureté de l’Etat pour laquelle ces députés sont notamment inculpés » a-t-il déclaré.

Mardi dernier au siège du PDCI-RDA, la députée de Cocody et ses collègues de l’opposition, ont exigé la suspension des poursuites engagées contre les députés incriminés dont Alain Lobognon, Camara Loukimane, Soro Kanigui (…) ainsi que la suspension immédiate de leur détention.

Pour ce député de la majorité présidentielle, Yasmina Ouégnin gagnerait à faire davantage preuve «de cohérence intellectuelle», surtout que l’arrêté intervenu n’aggrave nullement, en pratique, le sort de ces députés.


«Sauf si ces derniers avaient à cœur de s’agripper à l’institution parlementaire pour échapper à la poursuite et empêcher ainsi la manifestation de la vérité. Ce qui, de mon point de vue, serait contraire à toute éthique parlementaire ; toute chose qui ne peut et ne doit être cautionnée par l’Assemblée nationale », a-t-il martelé.




Articles les plus lus