Covid-19 à Yopougon: Le Préfet Vincent Toh Bi Irié fait de gros aveux

 Evènements de Yopougon : Toh Bi Irié, Prefet d' Abidjan fait de gros aveux
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 06 avril 2020 à 22:20 | mis à jour le 06 avril 2020 à 22:20

Vincent Toh Bi Irié, Préfet d’Abidjan, est intervenu sur place, lundi 6 avril 2020, pour calmer les esprits au quartier Toits-rouges de Yopougon, après les violents évènements survenus au stade de la BAE.

Covid-19: "Il y a eu un déficit d'information", reconnaît Toh Bi Irié, Préfet d'Abidjan

Les riverains du stade BAE, ont manifesté contre l’installation d’un centre de dépistage du COVID-19, à proximité de leurs lieux d'habitations.

Arrivé sur les lieux, lundi 6 avril 2020, Vincent To Bi Irié a à l’occasion rassuré sur le bien-fondé de l’installation des centres de dépistage du Covid-19.

Aussi n’a-t-il pas manqué de préciser que ces centres seront des centres de prélèvement et non d’hospitalisation d’éventuels malades du Covid-19. Ce qui sous-entend que les populations n’ont aucune raison de craindre pour leur santé.

« Au lieu qu’un habitant de Yopougon aille jusqu’à Treichville, il n’a qu’à se rendre dans le centre proche pour se faire prendre en charge ou se rassurer. Il n’y aura pas de convois de malades venant d’ailleurs pour être confinés à Yopougon », a rassuré le Préfet d’Abidjan.

« Il faut retenir que ce sont au total 13 centres qui seront montés les heures à venir, c’est-à-dire un centre dans chaque Commune d’Abidjan. En fonction de l’évolution de la crise, des dizaines d’autres centres seront ouverts à Abidjan et à l’intérieur du pays », a ajouté le représentant de l’Etat.

Non sans rappeler que ces sites répondent au seul souci de rapprocher les équipes médicales des populations, en effectuant des dépistages volontaires, en orientant et en fournissant toutes les informations nécessaires.


Lors du dialogue direct qu’il a eu ce lundi avec les populations concernées, les riverains du Stade BAE de Yopougon, ont déploré le manque d’informations relatives à l’installation de ces centres de dépistage.

« Nous nous excusons pour le déficit d’information locale et nous nous sommes engagés au niveau du Département d’Abidjan, en tant que gestionnaire départemental de cette crise, à vous fournir toutes les informations sur les mesures administratives », a rassuré le Préfet d’Abidjan.






Articles les plus lus