Bilan du Covid-19 : Cacophonie entre l'OMS et les autorités ivoiriennes

L'OMS dément, puis s'aligne sur les chiffres du Covid-19 en Côte d'Ivoire

Dr Aka Aouélé et l'OMS pas sur la même longueur d'onde à propos du Covid-19
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 07 avril 2020 à 18:40 | mis à jour le 07 avril 2020 à 19:02

Quelles sont les statistiques exactes du Covid-19 en Côte d'Ivoire ? Après avoir démenti les chiffres officiels, le représentant de l'OMS a produit un communiqué dans lequel il rectifie le tir.

L'OMS dément, puis s'aligne sur les chiffres du Covid-19 en Côte d'Ivoire

Dans son point quotidien concernant le Coronavirus en Côte d'Ivoire, le ministère de la Santé et de l'Hygiène publique a indiqué que le dernier bilan de cette crise sanitaire fait état de 323 cas confirmés de personnes contaminées au covid-19, avec 41 patients guéris et 3 personnes décédées.

Loin de verser dans la polémique dans cette période très sensible, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié des chiffres totalement différents de ceux donnés par les autorités ivoiriennes.

« En Côte d'Ivoire, du 12 mars au 6 avril 2020, il y a eu 490 cas confirmés de Covid -19, avec 4 décès », pouvait-on lire dans la version anglaise du document publié par l'organisme onusien.

Cependant, face aux commentaires que cette dichotomie suscitait sur les réseaux sociaux, Dr Jean Marie Vianny Yaméogo, Représentant de l'OMS en Côte d'Ivoire, est monté au créneau pour produire un communiqué.

« L’Organisation mondiale de la santé regrette cet état de fait et les corrections sont en cours. À la date du 7 avril 2020 à 6H GMT, les cas enregistrés éraient comme suit : 323 cas confirmés, 3 décès et 41 guéris, tel que publié par le Gouvernement de Côte d'Ivoire », pouvait-on lire dans le document dont copie nous est parvenue.

L'on s'interroge cependant sur les causes de cette large différence des chiffres entre l'OMS et le ministère ivoirien de la Santé.

Sur quelle base l'Organisation a-t-elle donné ces premiers chiffres, nettement supérieurs, avant de s'aligner sur ceux publiés par les autorités ivoiriennes ?


Cette divergence ne dénote-t-elle pas de certaines vérités cachées à la population dans la gestion de cette crise sanitaire ?

Quoi qu'il en soit, le Covid-19 est une réalité, et ses dégâts à l'échelle planétaire laissent sans voix. Il convient donc que chacun prenne ses dispositions pour la stricte observation des mesures prises par le gouvernement afin d'éviter que la maladie se propage davantage.