Burkina : Covid -19, vers des dépistages massifs de la population ?

Burkina, le Conseil économique préconise un dépistage massif du covid -19
Par K. Richard Kouassi
Publié le 22 avril 2020 à 18:38 | mis à jour le 22 avril 2020 à 19:03

Au Burkina Faso, à la date du lundi 20 avril 2020, le gouvernement a annoncé 600 cas confirmés (232 femmes et 368 hommes), 362 guérisons, 38 décès et 200 cas en sous-traitement. Devant une telle situation, le Conseil économique et social (CES) a fait une proposition aux autorités burkinabè.

Burkina, le Conseil économique préconise un dépistage massif du covid -19

Le Conseil économique et social du Burkina Faso a publié un communiqué dans lequel il appelle le gouvernement burkinabè à privilégier les dépistages massifs du covid -19 dans les zones les plus touchées par la pandémie.

Le CES a plaidé pour que "des dispositions soient prises pour des dépistages massifs au niveau des localités touchées. Cela permettra l’isolement immédiat des personnes testées positives et de rompre ainsi la chaine de transmission de la maladie".

Par la voix de son président Dr Moïse Napon, le conseil a salué les autorités du Burkina Faso qui, dès la survenue de la maladie à coronavirus dans ce pays, ont vite fait de prendre "un certain nombre de mesures dans le sens de l’endiguer et de la circonscrire".

Il s'agit notamment de "la prise de mesures comme le couvre-feu, la mise en quarantaine des villes touchées, la fermeture des lieux de cultes, des marchés, des yaars, des bars, des maquis ainsi que le port obligatoire des masques".

Il faut noter que le président Roch Marc Christian Kaboré a décidé de la gratuité de l’électricité et de l’eau, de la suspension de certaines taxes, de la suspension de loyers, de la distribution des vivres et de la réouverture de boutiques témoins.


Cette mesure a été appréciée à sa juste valeur par le Conseil économique et social, qui n'a pas manqué de féliciter le gouvernement tout en l'encourageant à continuer à fournir des efforts "pour faire encore plus et mieux surtout pour les couches les plus vulnérables".