RHDP : Soutien à Amadou Gon, voici l'homme qui a fait fléchir Mabri

Voici le ministre UDPCI qui a arrangé les relations Amadou Gon - Mabri

Voici le ministre UDPCI qui a arrangé les relations Amadou Gon - Mabri
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 05 mai 2020 à 13:00 | mis à jour le 05 mai 2020 à 13:36

Après s'être opposé à la désignation d'Amadou Gon Coulibaly en tant que candidat du RHDP, Albert Toikeusse Mabri a fini par se ranger derrière le Premier ministre. Africa Intelligence vient de nous révéler l'identité du maître artificier de ce rapprochement.

Voici le ministre UDPCI qui a arrangé les relations Amadou Gon - Mabri

« Ne prenons pas des engagements d’une heure dans une salle, qui par la suite ne refléteront pas la réalité sur le terrain », avait déclaré Albert Toikeusse Mabri lors du Conseil politique du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le 12 mars dernier, pour marquer sa désapprobation au choix d'Amadou Gon Coulibaly comme candidat du parti au pouvoir.

Cependant, au lieu de rompre les amarres avec le camp présidentiel en démissionnant du gouvernement, comme l'a fait Marcel Amon-Tanoh, le Président de l'UDPCI a poursuivi les discussions avec les pro-Gon Coulibaly.

Le confrère indique en effet que « ce ralliement avait été préparé ces dernières semaines, par de discrètes négociations menées par Amadou Gon Coulibaly avec des proches de Mabri Toikeusse, et notamment Laurent Tchagba, ministre de l'Hydraulique ».

Au terme de ces négociations, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a tenu une réunion avec les cadres de l'UDPCI, sanctionnée par une déclaration qui « réaffirme l’appartenance de l’UDPCI au RHDP » et « prend acte des résolutions du conseil politique du RHDP du 12 mars 2020 désignant Monsieur Amadou Gon Coulibaly comme candidat du RHDP à l’élection présidentielle d’octobre 2020 ».


Même si la Direction exécutive du RHDP conteste cette rencontre de l'UDPCI, un parti réputé avoir fondu dans le parti unifié après le congrès du 26 janvier dernier, il n'en demeure pas moins que ce ralliement de Mabri vient mettre davantage d'eau au moulin du candidat Gon Coulibaly qui a promis une victoire dès le premier tour à son mentor Alassane Ouattara.




Articles les plus lus