Titrologie du 28 Mai 2020 : « Gon attendu pour régler le cas Mabri »

Titrologie : "Liste électorale, la révision du 10 au 24 juin"

La Titrologie du 28 mai 2020
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 28 mai 2020 à 07:50 | mis à jour le 28 mai 2020 à 08:22

La Titrologie de ce jeudi 28 mai 2020 fait un large écho des décisions prises lors du Conseil des ministres de la veille. L'opposition rejette en bloc la période de deux semaines arrêtée par le Gouvernement pour la Révision des listes électorales.

Titrologie : "Liste électorale, la révision du 10 au 24 juin"

La révision des listes électorales est tellement environnée de polémiques entre pouvoir et opposition que Fraternité Matin, s'est emmêlé les pédales en ouvrant la Titrologie de ce jeudi par un gros lapsus : "Liste électorale, la révision du 10 au 14 juin 2020", titre le journal gouvernemental. Le Nouveau Réveil, rectifie le tir en indiquant : "Révision de la liste électorale du 10 au 24 juin." Le journal attitré du PDCI-RDA ajoute cependant que "Toute l'opposition rejette le calendrier de la CEI". N'empêche que L'Expression annonce que "les premières cartes (CNI) disponibles la semaine prochaine".

Evacué à Paris pour raison de santé, le retour d'Amadou Gon Coulibaly est de plus en plus imminent. L'Inter prévient donc : "Amadou Gon attendu pour régler le cas Mabri." L'Essor, ivoirien s'interroge pour sa part : "Mabri et Blé Guirao jouent-ils franc jeu ?" Pour La Gazette, il n'y a point de doute : "Mabri et l'UDPCI engagés derrière Gon pour la victoire."

Le Nouveau Courrier, annonce cependant : "La stratégie de Bédié qui trouble le sommeil du régime." Le Rassemblement, explique toutefois "Comment Bédié a confiné le PDCI à Daoukro". A en croire Le Matin, "La succession de Bédoé enrhume la convention du PDCI". Le Sursaut annonce par ailleurs un trouble-fête : "Comment le réveil du FPI mélange les calculs de Bédié, de Soro et du RHDP." A Dernière Heure, Dano Djédjé, cadre du FPI, rompt le silence : "Le pouvoir a peur de ses adversaires politiques."

L'Inter, relate "Les derniers mots de Pr Adonis-Koffy à ses collègues". Pour Le Quotidien d'Abidjan, "La CPI ne va pas survivre au procès Gbagbo." Quand Aujour'dhui revient sur le rapport des Nations unis sur le travail des enfants en Côte d'Ivoire. "Travail des enfants, retiur à l'envoyeuse", titre le tabloïd. Soir Info indique pour sa part : "En pleine crise du coronavirus, un Directeur de CHR débarqué."