Côte d'Ivoire - FIF: Que peut apporter Didier Drogba aux Ivoiriens ?

Fif, cette candidature de Didier Drogba et les autres
Par Patrice Dama
Publié le 28 mai 2020 à 16:50 | mis à jour le 28 mai 2020 à 18:43

Didier Drogba, l’ancien capitaine de la sélection de Côte d’Ivoire, brigue la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF). Face à l’ex-joueur de Chelsea, deux habitués de la maison du foot ivoirien M. Sory Diabaté et M. Idriss Diallo. M. Eugène Diomandé s’étant rallié à la candidature de l’ancien international.

Côte d'Ivoire - FIF : Didier Drogba, on y va en dansant ?

On connait tous le talent de footballeur de Didier Drogba. L’Ivoirien a trimé en France pendant plusieurs années avant d’atterrir à l’USL Dunkerque dans les années 88. Le parcours en junior de M. Didier Yves Drogba a duré une dizaine d’années, passant consécutivement d’Abbeville à Tourcoing avant d’atterrir à Vannes OC en 1991. Rien ne prédestinait l’attaquant à l’avenir que lui réservera le sport qu’il a choisi au moment de signer à Levallois SC, son club avant Le Mans UC 72. C’est dans ce dernier club qu’il a obtenu son statut de joueur professionnel pour la première fois. Il avait déjà 22 ans, ce qui n’est pas un âge précoce lorsqu’on regarde le foot d’aujourd’hui avec Kylian Mbappé, Erling Haaland et autres pépites de ce sport.

Et pourtant Didier Drogba a su rattraper son retard au point de fixer son nom tout là-haut dans le monde du foot. L’Abidjanais de naissance a les nerfs bien accrochés et son année à l’EA Guingamp le montre bien. 23 buts en 49 matchs pour se faire remarquer. Le seul club français à ce jour à avoir gagné une Ligue des Champions, l’Olympique de Marseille, bataillera pour l’avoir. Le résultat est là aussi inattendu : 32 pions plantés en 55 matchs par l’Ivoirien. Forcément, les plus grands d’Europe ne pouvaient que trainer à ses pieds avec des appels de partout sur le vieux continent.

Quand José Mourinho ne voulait que l'attaquant ivoirien

Au sommet de sa gloire, José Mourinho venait d’arriver à Chelsea. C’était au temps où le brésilien Ronaldinho dansait sur le foot européen. Le tout aussi flambeur président des Blues, Roman Abramovitch, demande à son entraîneur de choisir la star qu’il veut pour mettre en place une équipe de haut niveau à Chelsea. Mourinho veut Didier Drogba, ce à quoi Abramovitch répond « Oui Drogba, c’est d’accord, mais vous voulez quel bon joueur pour placer le club au top niveau européen ? » Nouvelle réponse du Mou « Didier Drogba ». Dubitatif, perplexe, le russe accède à la demande du portugais qui fera le nécessaire pour recruter Didier Drogba.

Tout ce rappel pour dire que l’ancien attaquant ivoirien n’est pas né avec une étoile au pied, mais qu’il a su en décrocher une par la seule force de son caractère, de sa volonté de réussir. Sa personnalité dans le football a montré qu’il n’a pas de limite. Il a tout juste besoin d’un challenge qui le stimule pour l’amener à se surpasser de nouveau.

C’est connu, les footballeurs qui arrivent à atteindre le très haut niveau sont des hommes d’une intelligence supérieure à celle du commun des mortels. Ils calculent beaucoup plus rapidement pour solutionner chaque obstacle. Ronaldinho ne sait pas à l’avance où l’adversaire posera le pied, mais il trouve le moyen de le contourner à son contact avec le sol tout en protégeant sa balle. Un calcul qui se fait en quelques fractions de seconde. En clair, si Didier Drogba a su briller sur tous les terrains du monde, aussi vite qu’il aura compris le fonctionnement de la gestion du foot, il pourrait devenir le meilleur président de toute l’histoire de la FIF.

Sory Diabaté, Idriss Diallo, quelles forces en présence ?


Sory Diabaté, président de la Ligue Professionnel de Football (LFP) est un nom bien connu dans la gestion du sport ivoirien. Il a cela de commun avec l’autre candidat, M. Idriss Diallo. Ces personnes étaient déjà dans les murs de la FIF depuis les années Ousseynou Dieng. Ces deux dirigeants sont à la FIF depuis tellement longtemps qu’ils devraient même viser une retraite plutôt qu’une montée en grade. Sory Diabaté est à la FIF depuis les années Jacques Anouma. Il a donc eu le temps, les occasions, d’apporter ce qu’il aurait pu avoir comme solution brillante pour relever le foot ivoirien. Il affiche aujourd’hui la prétention de connaitre le milieu du football en Côte d’Ivoire. Sauf que celui-ci n’a rien de trop grand qui veuille qu’on le maintienne en l’état. Et puis Didier Drogba connait le monde, pas que celui du foot. Il peut apporter ce qu’il se fait de bien ailleurs chez nous, grâce à sa longue expérience dans les clubs amateurs en France ainsi qu'à son vécu au très haut niveau européen.

Mais à côté de ça, et je suis d’accord avec mon confrère Abraham Kouassi, qui dénonce sur Facebook un amateurisme au sein de l’entourage de Didier Drogba, celui-ci doit commencer à afficher ses ambitions pour notre sport. Il est temps de le faire et non pas passer son temps à danser dans des vidéos sur ses comptes Insta et Facebook, même si on « sait que bété aime danser ». C’est moi é dit ça. Si Drogba avait dansé plutôt que bosser, il n’aurait joué à Guingamp que sur sa console. Face à l’adversité, le candidat Drogba dont on connait la force de caractère doit sublimer par son projet. Il doit expliquer ce qu’il veut faire, convaincre, démontrer pour rallier les indécis à sa cause. Qu’est-ce qu’il sait du football ivoirien aujourd’hui ? Ce qu’il connait des problèmes des joueurs, des clubs, des dirigeants de clubs ? Comment faire entrer de l’argent dans le foot ivoirien pour financer des installations adéquates ? Quelles solutions et par quels procédés compte-t-il mettre en place ses solutions ? Les hommes qui l’accompagnent dans cette mission ? Voilà autant de raisons qui nous ont poussés à contacter, non pas Didier Drogba, mais son entourage pour connaitre leur projet. À notre demande, nous n’avons reçu que la réponse du silence comme si nous étions des imbéciles.

En revanche, dès que France 24, RFI ou je ne sais quels autres médias lointains font sonner son téléphone, Son Altesse, Monsieur Didier Drogba en personne, se livre à une contorsion extraordinaire pour répondre présent. Allez dire à Drogba que c’est le foot de Côte d’Ivoire qu’il veut diriger. Il devrait apprendre à communiquer dans la presse de ce même pays, question de logique, histoire de respect.



Articles les plus lus
01
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Yodé et Siro répondent à Doumbia Major, Adjoumani et consorts
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
People: Ces photos de Carmen Sama qui ébranlent la toile