Candidat du PDCI: Ezaley ignore KKB et encense Billon, Thierry Tanoh...

PDCI-RDA : KKB ou Bédié, Ezaley et la délégation de Grand-Bassam ont fait un choix
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 30 juin 2020 à 17:33 | mis à jour le 30 juin 2020 à 17:33

Georges Philippe Ezaley et la délégation départementale PDCI-RDA de Grand Bassam, ont réitéré, samedi dernier, leur soutien ferme à la candidature du président Henri Konan Bédié.

Georges Ezaley (PDCI): "Bédié sera le nouveau président de la République de Côte d’Ivoire"

Georges Philippe Ezaley a réitéré, samedi, le soutien indéfectible de la délégation départementale du PDCI-RDA de Grand-Bassam à la candidature d'Henri Konan Bédié au scrutin du 31 octobre 2020, près de deux décennies après le coup d'Etat militaire qui l’avait éconduit du fauteuil présidentiel.

«Écoutez, c’est une question de principe. À partir du moment où, nous à Bassam, il y a plus d’un mois en arrière, avons demandé au secrétaire exécutif en chef de porter ce message au président du parti (Henri Konan Bédié), que Bassam l’accompagnera, pour nous, le débat est clos », a répondu l’ancien maire de Grand-Bassam à la presse. À la convention éclatée du parti, prévue du 25 au 26 juillet prochain à Yamoussoukro, l’ancien président ivoirien (entre 1993 et 1999) sera face à Kouadio Konan Bertin (KKB), ex-député de la commune de Port-Bouët. Ce dernier a décidé de se porter candidat pour un rajeunissement du jeu politique au sein du PDCI.

Jean-Louis Billon, Thierry Tanoh, Yasmina Ouégnin et autres Tidjane Thiam, potentiels candidats, ayant désisté pour se ranger derrière la candidature du Sphinx de Daoukro.« Nous disons que c’est ça la sagesse. C’est ce qu’il aurait fallu que tout le monde fasse », commente Georges Philippe Ezaley. «Je n’ai pas envie d’utiliser d’autres expressions pour ne pas choquer », dit-il au sujet de la candidature de KKB.


Toutefois, le délégué départemental de Grand-Bassam soutient n’avoir aucun doute quant à la victoire du président Bédié. «On n’a pas de doute. Au sortir de cette convention, le Président sera plébiscité mais mieux, au 31 octobre 2020, il sera le nouveau président de la République de Côte d’Ivoire », a-t-il soutenu.