L'émouvant témoignage du pdt de la BAD sur Amadou Gon Coulibaly

Akinwumi Adesina choqué par la mort de Gon Coulibaly
Par K. Richard Kouassi
Publié le 10 juillet 2020 à 20:07 | mis à jour le 10 juillet 2020 à 22:18

La disparition d'Amadou Gon Coulibaly est un véritable choc pour la Côte d'Ivoire. Le Premier ministre ivoirien, revenu de la France, où il a séjourné pendant deux mois pour des raisons médicales, est décédé le mercredi 8 juillet 2020. Akinwumi Adesina, le président de la Banque africaine de développement (BAD), lui a rendu un vibrant hommage.

Akinwumi Adesina choqué par la mort de Gon Coulibaly

Dans un communiqué de presse, Akinwumi Adesina, le président de la Banque africaine de développement a expliqué comment il a appris la disparition soudaine d'Amadou Gon Coulibaly, le mercredi 8 juillet 2020. Le patron de la BAD a avancé que la nouvelle est tombée sur lui comme un couperet.

"Bien que nous ayons subi de nombreuses tempêtes et inondations à Abidjan ces derniers temps, je n'imaginais pas un instant qu'une nouvelle tempête se préparait. Comme un coup de tonnerre, tout a changé lorsque ma femme, Grâce, a attiré mon attention sur un article indiquant que le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, était décédé. Je lui ai dit que cela ne pouvait pas être vrai, puisqu'il venait de rentrer et que, pour autant que je sache, il allait bien", a indiqué l'ancien ministre nigérian de l'Agriculture et du Développement rural.

Après avoir vérifié la nouvelle et s'être rendu compte de la tristesse réalité, le 8e président de la BAD a eu une pensée pour la chère épouse et la famille de Gon Coulibaly, "soudainement plongées dans la tristesse".

"Amadou Gon était un leader exemplaire. Il était mon ami. Je me souviens l'avoir appelé pendant son séjour à Paris. J'étais inquiet pour lui et bien que nous ayons échangé quelques messages antérieurement, je n'étais pas satisfait. Je voulais entendre sa voix. Nous avons parlé. J'étais très heureux qu'il aille bien", a témoigné Akinwumi Adesina.


Pour lui, l'ex-Premier ministre ivoirien se définissait comme un homme humble, un homme désintéressé, un homme fidèle, une lumière resplendissante.




Articles les plus lus