Élection à la FIF : Sory Diabaté poursuit sa tournée

Sory Diabaté a entamé une tournée à l'intérieur du pays.
Par Abraham KOUASSI
Publié le 13 août 2020 à 17:46 | mis à jour le 13 août 2020 à 17:46

Candidat déclaré à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Sory Diabaté a entamé depuis plusieurs jours une tournée à l’intérieur du pays. En dépit des récents remous observés autour du scrutin, le vice-président de l’instance fédéral poursuit son périple.

Sory Diabaté est arrivé à Séguéla

Depuis le 3 août dernier, Sory Diabaté, candidat déclaré à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF), a entamé une tournée à l’intérieur de la Côte d’Ivoire. Ce jeudi, le vice-président de la Fédé est arrivé à Séguéla dans le nord du pays.

Accompagné de plusieurs membres de son équipe, Sory Diabaté a ainsi visité plusieurs localités dont Yamoussoukro, Dimbokro, Bouaké, Abengourou… Dans toutes ces villes, le candidat a présenté son projet aux acteurs du football ainsi qu’aux autorités. Dans la région de l’Indénié, il a pu obtenir le soutien des clubs de plusieurs localités.

A Bouaké, Sory Diabaté et les membres de son staff ont visité le chantier du stade de la ville qui doit abriter des matchs de la Coupe d’Afrique des nations en 2023. Le candidat à la succession de Sidy Diallo a également fait plusieurs dons d’équipements sportifs.

Sory Diabaté muet sur la crise autour des élections

A fond dans sa tournée aux allures de campagne, le président de la Ligue professionnelle de football ne s’est pas prononcé sur la suspension de la Commission électorale par Sidy Diallo ni sur la sortie de Mamadou Soumahoro, membre de ladite commission qui a annoncé que sa non-démission du poste de vice-président de la FIF le rendait inéligible au scrutin prévu en septembre prochain.


Contrairement à son adversaire Idriss Diallo qui a déclaré «prendre acte » de la décision du Comité exécutif, Sory Diabaté est resté muet sur les derniers développements survenus dans le processus électoral. Le vice-président de la FIF, après Séguéla, est attendu dans d’autres villes de l’intérieur du pays.




Articles les plus lus