Pourquoi la distribution des nouvelles CNI tarde, l’ ONECI s'explique

Identification : Quand la Covid-19 retarde la distribution des CNI (ONECI)
Par K. Richard Kouassi
Publié le 30 septembre 2020 à 10:19 | mis à jour le 30 septembre 2020 à 12:19

Sitionni Kafana, directeur général de l’ Office national de l’état civil et de l’identification (ONECI) a donné des détails sur les retards constatés dans l’opération de distribution des nouvelles Cartes nationales d’identité (CNI) démarrée, depuis février dernier

Identification : Quand la Covid-19 retarde la distribution des CNI (ONECI)

Débutée en février dernier, l’opération d’enrôlement pour l’établissement et le renouvellement des cartes nationales d’identité se poursuit sur toute l’étendue du territoire ivoirien. Les agents de l’Office national de l’état civil et de l’Identification (ONECI) étaient programmés pour travailler et livrer les premières cartes d’identité 45 jours après le lancement de l’opération.

Cependant, plus de 6 mois après ce lancement plein d’assurance, force est de constater que la distribution des cartes d’identité connait un véritable retard. En tournée dans six villes de l’intérieur du pays du 23 au 25 septembre dernier, Sitionni Kafana, directeur général de l’ ONECI, a donné des détails sur ces retards constatés.

Selon le premier responsable de l’institution chargé de la conduite de l’opération d’identification, la pandémie mondiale qui affecte le monde entier est la principale cause de cette situation. De fait, les agents de l’ONECI ont été contraints, à cause des mesures barrières, de travailler en alternance.

Par ailleurs, les intrants nécessaires à la confection des cartes d’identité ont eu du mal à être acheminés du fait de la fermeture des frontières, conséquence de la Covid-19. «La distribution des nouvelles CNI a effectivement démarré. Nous avons commencé depuis le mois de juin par Bingerville et ensuite Abidjan. C’est vrai que les délais n’ont pas été respectés en raison de certaines exigences liées à la nouvelle carte qui est une carte très sécurisée, mais aujourd’hui elle a lieu dans toutes les 32 régions du pays. Nous nous attelons à multiplier les centres de distribution et à accélérer le rythme de production», a expliqué Sitionni Kafana à Bouaké.

Lors de sa tournée qui l’a également conduit à Sinfra, Zuénoula, Yamoussoukro, Toumodi et Dimbokro, le DG de l’ ONECI a invité les agents de la structure à expliquer aux pétitionnaires les raisons de ces retards non sans les inviter à le faire dans la courtoisie et la diplomatie.


Ces agents dont certains problèmes exposés lors de cette tournée ont été pris en compte par Sitionni Kafana, ont été appelés à être des « ambassadeurs » de l’institution auprès des populations.

Le patron de l’ ONECI a par ailleurs assuré que les dispositions sont prises pour que le retard accusé dans la distribution des cartes d’identité soit rattrapé.




Articles les plus lus