La CEDEAO laisse planer des poursuites judiciaires contre Bédié et Affi

La CEDEAO laisse planer des poursuites judiciaires contre Bédié et Affi
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 19 octobre 2020 à 19:22 | mis à jour le 19 octobre 2020 à 19:22

En fin de mission en Côte d'Ivoire, la délégation de la CEDEAO exhorte les candidats Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’guessan de l'opposition, à surseoir à leur décision de boycotter l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, en levant leur mot d'ordre de désobéissance civile. Elle les invite plutôt à œuvrer de façon "sérieuse" pour parvenir à un consensus sur le processus électorale en cours. Dans le communiqué final ci-dessous, la délégation conduite par la ghanéenne Shirley Ayorkor Botchwey, exhorte par ailleurs l'opposition à éviter les discours de haine et autres propos incendiaires.

Voici pourquoi la CEDEAO demande à l'opposition de surseoir à son mot d'ordre de désobéissance civile





Articles les plus lus