Tirs groupés contre Emmanuela Keita après ses piques contre Ouattara

Tirs groupés contre Emmanuela Keita après ses piques contre Ouattara
Par Mael Espoir
Publié le 24 octobre 2020 à 20:03 | mis à jour le 24 octobre 2020 à 20:03

S'exprimant sur la crise préélectorale qui secoue la Côte d’Ivoire, la blogueuse ivoirienne, Emmanuela Keita, a accusé le président Alassane Ouattara d’avoir tripatouiller la constitution afin de se maintenir au pouvoir.

Emmanuela Keita: ‘’Tripatouiller des textes à toutes fins utiles, c’est insulter notre intelligence‘’

Emmanuela Keita a lancé des piques au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, qui, après 10 années passées au pouvoir, a décidé de rempiler pour un autre mandat présidentiel. ‘’Arrête de jouer avec les textes (...) La Côte d’Ivoire n’est pas un royaume!‘’, a-t-elle écrit sur sa page Facebook, tout en y associant l'image d'une pancarte de campagne du président Alassane Ouattara.

Dans la foulée, Emmanuela Keita s’est attirée les foudres des partisans du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) . ‘’Les textes ont bel et bien été respectés. Quand tu étais en balade loin du pays en 2015, il y a eu ce qu’on appelle une nouvelle constitution. Je ne sais pas si tu connais ça, mais ça veut dire nouvelle République. Consulte ton dictionnaire à la maison; si tu en a bien sûr‘’, a répliqué un internaute.

Mais ces invectives à l’encontre de la belle Emmanuela Keita n’ont pas du tout ébranlé sa façon de voir les choses. Elle est d’ailleurs revenue à la charge en affirmant que le président Alassane Ouattara a manqué de respect au peuple ivoirien en revenant sur sa décision de ne pas briguer un autre mandat.


‘’Les injures, le lynchage médiatique ne changeront rien(...) Essayez encore ! (...) Dire une chose et son contraire est un sacré manque de respect pour tout un peuple! Tripatouiller des textes à toutes fins utiles, c’est insulter notre intelligence ! Je suis Pro Respect , Pro Paix‘’, a-t-elle renchéri sur sa page Facebook, dans la matinée de ce samedi 24 octobre 2020.






Articles les plus lus