Agnéby-Tiassa: Vers une meilleure intégration des enfants des structures islamiques d’éducation

Éducation inclusive: Des membres de la cellule régionale du CNAESI de l’Agnéby-Tiassa instruis
Par Mael Espoir
Publié le 28 octobre 2020 à 08:55 | mis à jour le 28 octobre 2020 à 08:55

À l’initiative de la direction régionale de l’Éducation nationale (Dren) d’Agboville, plusieurs membres de la cellule régionale de la CNAESI (Commission nationale d’accompagnement des structures islamiques d’éducation), ont a été instruits sur l’intégration des enfants de ces structures dans le système éducatif formel. C’était le mardi 27 octobre 2020 lors d’un atelier de restitution, qui s’est tenu à la salle de réunions de la préfecture d’Agboville.

Éducation inclusive: Des membres de la cellule régionale du CNAESI de l’Agnéby-Tiassa instruis

En vue de la mise en œuvre de la Stratégie nationale d’intégration des enfants des structures islamiques d’éducation (SNIESIE) dans le système éducatif formel, des secrétaires généraux de la Dren et des chefs d’antennes pédagogiques et de la formation continue ont vu leurs capacités renforcées du 8 au 12 septembre 2020, lors d’un séminaire à Yamoussoukro.

« Tous les enfants de Côte d’Ivoire doivent être dans le train du développement y compris ceux qui sont dans le système islamique. Cette initiative du Gouvernement et du ministère de l’Éducation nationale, de prendre en compte ces enfants dans le système éducatif formel afin qu’ils soient opérationnels au sortir de leur formation, est donc salutaire », a déclaré Niamké Sylvie, secrétaire général 2 de la préfecture d’Agboville, à l’ouverture de l’atelier.

Antoinette Péné N’Goran, directrice régionale de l’Éducation nationale d’Agboville, a, quant à elle, exhorté les participants à être attentifs. « Le présent atelier de restitution est d’une importance capitale pour la réussite du processus d’intégration de tous nos enfants dans le système éducatif formel. Ils ont tous droit aux mêmes chances que les autres enfants. C’est pourquoi, je vous exhorte chers participants à être attentifs tout au long de cette session de renforcement de capacités », a-t-elle insisté.

« Il s’est agi d’instruire les participants à nous accompagner à la sensibilisation des promoteurs d’établissements islamiques, à s’aligner sur programme édicté par le ministère de l’Éducation nationale. Et ce, pour le bien de ces enfants », a rappelé le chef d’antenne de la pédagogie et de la formation continue(APFC) d’Agboville, Kouamé Yao Félix, par ailleurs, secrétaire général adjoint de la cellule régionale de la CNAESI.

Avant d’ajouter : « l’objectif est de faire en sorte que, les enfants issus de ce système, à l’image de ceux des autres confessions religieuses, soient au même niveau de formation».


Tizié T.

Correspondance particulière




Articles les plus lus