Présidentielle : Quelque chose se prépare à Abobo pour Ouattara

Alassane Ouattara, candidat à l'élection présidentielle 2020
Par K. Richard Kouassi
Publié le 28 octobre 2020 à 10:57 | mis à jour le 28 octobre 2020 à 12:13

L'élection présidentielle en Côte d'Ivoire se tiendra le samedi 31 octobre 2020. Mais l'atmosphère est tendue à quelques jours du scrutin devant aboutir à la désignation du futur dirigeant du pays pour les cinq prochaines années. Candidat au nom du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Alassane Ouattara se prépare à obtenir un soutien de taille dans la commune d'Abobo.

Présidentielle, comment les femmes d'Abobo veulent faire gagner Ouattara

Alassane Ouattara, candidat à l'élection présidentielle du samedi 31 octobre 2020, entend s'imposer dès le premier tour du scrutin boycotté par Pascal Affi N'guessan et Henri Konan Bédié, représentant respectivement le Front populaire ivoirien (FPI) et le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI).

Du coup, le patron du RHDP se retrouve dans un duel avec Kouadio Konan Bertin (KKB), un candidat indépendant. L'ancien président de la jeunesse du PDCI, le plus vieux parti politique du pays, affirme à qui veut l'entendre qu'il battra le président sortant dans les urnes.

Dans le camp présidentiel, les partisans du candidat du RHDP s'activent sur le terrain en vue d'une écrasante victoire de leur champion au premier tour. C'est dans ce cadre que Kandia Camara a initié une rencontre avec les responsables de zones féminines et d'autres responsables féminines du RHDP le mardi 27 octobre 2020.

Au cours de cette réunion de travail et d'informations qui s'est tenue au siège annexe du parti d' Alassane Ouattara à Cocody, la directrice nationale de campagne du RHDP, chargée des femmes, a saisi l'occasion pour annoncer une cérémonie de soutien au président ivoirien, prévue le jeudi 29 octobre 2020 à 11 heures au rond point du banco-anador à Abobo.

La ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, surnommée la "Péré nationale", avait déjà appelé son équipe à aller vers les femmes qui ne militent pas au RHDP.


"Le président Ouattara a déjà son électorat captif. Allez vers les femmes qui ne sont pas les structures de notre parti. Sillonnez tous les hameaux du pays pour leur présenter le bilan du président Ouattara et son projet de société pour les cinq années à venir. Certaines femmes pensent que le vote est simplement politique. Sensibilisez-les et apprenez-leur à voter", a-t-elle recommandé.




Articles les plus lus